16 choses que j'aurais aimé qu'on me dise à l'adolescence


1. Vous êtes peut-être amoureux, mais cela ne veut rien dire.

Les sentiments sont notoirement subjectifs et biaisés. Vous pourriez tomber amoureux de quelqu'un qui est parfait pour vous à ce moment particulier de votre vie, mais alors cet amour pourrait prendre fin et ce n'est pas grave. En fait, cela prendra probablement fin; comme le dit Dan Savage, toutes les relations se terminent jusqu'à ce qu'elles ne le soient pas. Et parfois, la relation DEVRAIT se terminer… ce n'est pas parce que vous aimez quelqu'un que vous en faites une personne très gentille ou un bon partenaire. Quand j'avais 14 ans, je suis tombé fort pour un gars qui était drôle, gentil et mignon… et un franc-conservateur de droite. Heureusement, je suis tombé amoureux de lui, mais pas avant qu’il ait essayé de me convaincre que je ne croyais pas vraiment que les femmes avaient le droit de choisir l’avortement.

2. C’est normal d’avoir simplement l’âge que vous avez.

Mon garçon, ai-je déjà passé beaucoup de temps à être heureux que les gens pensaient que j'étais plus âgé, quand j'étais jeune. Les gens me disaient toujours que j'étais très mature pour mon âge… parfois des hommes de 35 ans, généralement juste avant d'essayer de sortir avec moi. J'ai adoré entendre que je paraissais et agissais plus vieux que je ne l'étais. Mais voici le truc: vous n’arrivez à avoir un certain âge qu’une fois dans votre vie. Vous avez environ 75% de votre vie pour être un adulte, donc pas besoin de vous précipiter.

3. Vous n’avez pas à utiliser de tampons.

Je pense que je viens de supposer que vous étiez censé utiliser des tampons parce que c’est ce sur quoi portaient toutes les publicités du magazine Seventeen? Les coussinets sont bien. Heck, si vous voulez faire de l'expérimentation, une Divacup est en fait géniale: pas de chichi, facile à nettoyer et excellente pour l'environnement.

4. Prenez soin de vos pieds.

Le port de chaussures trop serrées peut vous donner des oignons: de gros éperons osseux douloureux sur l'articulation de votre gros orteil, pour lesquels le seul traitement est une intervention chirurgicale qui consiste à casser l'os, à en scier une partie et à boitiller avec une canne pendant 6 semaines après. Et ce n’est qu’une chose qui peut rendre le reste de votre vie vraiment inconfortable. Sérieusement, procurez-vous et portez de bonnes chaussures confortables, autant que vous le pouvez; vissez les talons.

5. Vos règles seront probablement irrégulières pendant quelques années.

J’ai trouvé une entrée de journal datant d’environ quinze ans: «Je n’ai toujours pas mes règles et je ne sais pas ce que je vais faire; Je pense que je pourrais être enceinte. Veuillez noter: j'étais vierge. Il s'avère que lorsque vos règles ne font que commencer, elles vont et viennent chaque fois que vous en avez envie, ce qui est parfois selon un horaire mensuel régulier et parfois plus irrégulier. Cela ne veut pas dire que vous êtes enceinte. Cependant, si vous êtes sexuellement active, sachez que vous pouvez ovuler à tout moment avant d'avoir vos prochaines règles, afin de pouvoir ÊTRE enceinte même si vos règles sont partout.

6. Vous avez scientifiquement besoin de plus de sommeil que vous n'en avez, très probablement.

Je ne sais pas qui a pensé que c'était une bonne idée pour les adolescents de commencer l'école à 7 h 45, mais je me souviens d'être resté assis en classe toute la matinée, complètement incapable de se concentrer ou de se réveiller, jusqu'à ce que mon cerveau se mette enfin à marcher à 10 h. Les adolescents ont besoin de 9 à 10 heures de sommeil par nuit - en fait, certaines études suggèrent que les adolescents ont besoin d’exactement 9 heures et 15 minutes, de manière optimale - et la plupart d’entre eux ne dorment pas assez. Entre les engagements scolaires, les activités parascolaires et un rythme circadien qui leur permet de ne pas vraiment se fatiguer avant 11 ou 12 heures du soir, les adolescents ont souvent moins de 7 heures par nuit. Faites des siestes quand vous le pouvez, essayez de vous coucher le plus tôt possible et dormez le week-end.

7. Faites ce que votre dentiste et votre orthodontiste vous disent.

Sérieusement, utiliser la soie dentaire, se brosser les dents et prendre soin de vos appareils orthopédiques sert en fait un objectif: plus vous faites un entretien de faible qualité sur vos dents, moins vous aurez besoin de soins dentaires prolongés et coûteux par la suite. Même la soie dentaire tous les deux jours est plutôt bonne.

8. Les adultes n’ont aucune idée de ce qu’ils font.

Ce n'est pas parce qu'une personne a vingt ans de plus que vous qu'elle sera bonne dans son travail, éthique ou juste. J'ai rencontré d'innombrables situations où j'ai été profondément surpris par quelqu'un qui était censé être un adulte agissant comme un enfant. Il est normal de défendre quelque chose que vous pensez être juste, même si quelqu'un qui est censé être responsable vous dit que vous avez tort. De plus, ce n’est pas parce qu’une personne est plus âgée que vous que ce qu’elle vous dit est vrai.

9. Tout le monde est aussi peu sûr que vous.

Pas seulement les autres enfants de votre école, mais les adultes et les personnes âgées et les petits enfants: tout le monde. J'étais tellement gêné par ma mauvaise peau quand j'étais adolescent, au point que j'ai envisagé de passer à Accutane pour ça ... mais ce n'était pas vraiment si mal, et je ne connais pas une seule personne qui se souvienne même de quoi ma peau ressemblait à l'époque. Grâce à Facebook, je suis toujours en contact avec mes meilleurs amis du lycée, et je ne me souviens pas non plus à quoi ressemblait leur peau.

10. Ça va bien mieux.

Vous ne pouviez pas me payer assez d’argent pour revenir et redevenir un adolescent. Ce ne sont pas les meilleures années de ma vie. Les meilleures années jusqu'à présent? Ma trentaine. J'adore chaque année. Même quand l'année elle-même est merdique, j'aime toujours qui je suis et ce que je comprends du monde tellement mieux maintenant que lorsque j'avais seize ans. Il y a tellement de choses à espérer dans le monde et en vous-même.

11. Tout ne se passe pas pour une raison ou ne fonctionne pas à la fin.

La vie n’est ni un roman ni un film. Il n’ya pas de fin ordonnée à une histoire ni de solution à chaque problème. Vous pourriez finir un chapitre et deviner ce qui se passe ensuite? Plus de chapitres. Plus de prise de décision, plus de problèmes, plus de succès et d'échecs. Il n'y a pas de conclusion ordonnée (sauf celle évidente à laquelle tout le monde finit par arriver), et parfois de mauvaises choses se produisent et ça craint. Mais de bonnes choses arrivent aussi.

12. Ce n'est pas parce que vous faites une erreur que vous ÊTES une erreur.

J'ai lu un article sur la façon dont le français a un bon moyen d'exprimer des concepts comme «colère» ou «faim». Alors qu'en anglais, vous dites «j'ai faim» ou «je suis en colère», en français, vous dites «j'ai faim / colère». L'un est un état d'être, l'autre n'est qu'une condition temporaire. Si vous faites la même chose ou dites la même chose encore et encore, vous devez commencer à réfléchir à la raison pour laquelle vous faites cela - si vous continuez à dire des choses racistes, vous pourriez en fait être un raciste. Mais faire une mauvaise chose ne fait pas de vous une mauvaise personne; échouer à quelque chose ne fait pas de vous un échec. Comme l'a dit Samuel Beckett: «Jamais essayé. Jamais échoué. Peu importe. Réessayer. Échouer à nouveau. Échouer mieux."

13. Les problèmes que vous rencontrez à tout âge sont encore de gros problèmes.

Je me souviens d’avoir eu 8 ou 9 ans et de traîner dans la bibliothèque pour enfants à faire mes devoirs, et il y en avait beaucoup. Je m'en plaignais misérablement quand un adolescent à proximité a ri et a dit: «Vous pensez que ce que vous faites est difficile? Attendez d'être au lycée! » C'est garanti, un adulte a dit à cet adolescent: «Vous pensez que les devoirs sont difficiles? Attendez de vous retrouver dans la vraie vie! » Ce n'est pas parce que vous êtes jeune ou que vos problèmes ne sont pas aussi graves que ceux de quelqu'un d'autre que vous n'avez pas de problèmes. Vos sentiments à leur sujet sont réels et ils vous affectent. Ignorez simplement quiconque vous dit que vos émotions ne sont pas réelles: faites-le pour le reste de votre vie. Ces personnes n'ont pas à cœur vos meilleurs intérêts.

14. Vous ne devez rien à ces garçons.

Tous les messages que j'ai reçus en tant que jeune fille, des films et de la télévision et les livres que je lis, m'ont dit que je devrais vouloir un petit ami et être prêt à faire à peu près n'importe quoi pour en avoir un. Je ne parle même pas de trucs sexuels, même si je suis définitivement allé plus loin que je ne l’aurais voulu juste pour que quelqu'un m'apprécie. Je parle de tous ceux qui écoutent leurs problèmes sans qu’ils écoutent les miens. Je parle du seul garçon qui m'a invité chez lui et m'a dit pendant que j'étais là-bas, en aucun cas je ne devrais parler à ses parents ... et m'a dit que nous ne pouvions plus être amis quand j'ai dit un «bonjour» surpris en rencontrant son père dans la cuisine. Je parle des garçons qui ont grandi pour devenir des hommes qui pensent qu’on leur doit tout, rien du tout, de la part des femmes.

15. Il est normal de connaître la bonne réponse et de faire le travail.

Je ne peux pas vous dire le nombre de fois où je me suis fait ricaner par des saccades en huitième pour avoir répondu aux questions du professeur… encore plus ricanant quand j'avais raison. J'ai obtenu des A et une bourse précieuse pour payer mes études supérieures. Cela ne veut pas dire que vous devez vous concentrer uniquement sur l'obtention des «bonnes réponses» - un apprentissage réel, sans notes, bat les examens et les quiz pop tous les jours - mais n'ayez pas honte de lever la main en classe.

16. Rien ne dure éternellement.

Au risque de paraître trop bouddhiste, tout est impermanent. Bien sûr, les bonnes choses disparaissent, et ça craint… mais les mauvaises choses aussi. Si vous vous sentez misérable, en colère ou impuissant, je vous jure que cela ne durera pas.


18 choses que je souhaite que quelqu'un me dise quand j'avais 18 ans

Ce matin, je lisais un livre dans mon café préféré au bord de la plage lorsqu'un enfant de 18 ans s'est assis à côté de moi et a dit: «C'est une bonne lecture, n'est-ce pas?» Nous avons donc commencé à discuter.

Il m'a dit qu'il s'apprêtait à terminer ses études secondaires dans quelques semaines et qu'il commençait immédiatement sa carrière universitaire à l'automne. «Mais je n'ai aucune idée de ce que je veux faire de ma vie», a-t-il déclaré. "Pour le moment, je suis juste avec le courant."

Et puis, avec des yeux avides et honnêtes, il a commencé à me poser une question après l'autre:

  • "Que fais-tu dans la vie?"
  • «Quand et comment avez-vous décidé de ce que vous vouliez faire?»
  • "Pourquoi as-tu fait cela? Pourquoi n’as-tu pas fait ça? »
  • "Y a-t-il quelque chose que vous auriez aimé faire différemment?"
  • Etc, etc, etc…

J'ai répondu à ses questions du mieux que j'ai pu et j'ai essayé de donner des conseils décents avec le temps dont je disposais. Et après une demi-heure de conversation, il m'a remercié et nous nous sommes séparés.

Mais en rentrant chez moi, j'ai réalisé que la conversation que j'avais eue avec lui était en fait assez nostalgique pour moi. Il m'a rappelé il y a dix ans. Alors j'ai recommencé à réfléchir à ses questions, et j'ai commencé à imaginer toutes les choses que j'aurais aimé que quelqu'un me dise quand j'avais 18 ans.

Ensuite, je suis allé plus loin et j'ai pensé à toutes les choses que j'aimerais me dire si je pouvais voyager dans le temps pour donner à mon moi de 18 ans des conseils sur la vie.

Donc, après quelques tasses de café et quelques heures de délibération, voici 18 choses que j'aurais aimé que quelqu'un me dise quand j'avais 18 ans:

  1. Engagez-vous à faire beaucoup d'erreurs. - Les erreurs vous apprennent des leçons importantes. La plus grande erreur que vous puissiez faire est de ne rien faire parce que vous avez trop peur pour faire une erreur. Alors n’hésitez pas, ne doutez pas de vous. Dans la vie, il est rarement question d’avoir une chance, c’est de prendre une chance. Vous ne serez jamais sûr à 100% que cela fonctionnera, mais vous pouvez toujours être sûr à 100% de ne rien faire ne fonctionnera pas. La plupart du temps, il suffit d'y aller! Et peu importe comment ça se passe, ça finit toujours comme il se doit. Soit vous réussissez, soit vous apprenez quelque chose. Gagnant-gagnant. N'oubliez pas que si vous n'agissez jamais, vous ne le saurez jamais avec certitude et vous serez laissé au même endroit pour toujours.
  2. Trouvez le travail que vous aimez. - Si je pouvais offrir à moi-même de 18 ans de vrais conseils de carrière, je me dirais de ne pas baser mon choix de carrière sur les idées, les objectifs et les recommandations d’autres personnes. Je me dirais de ne pas choisir une spécialité parce qu’elle est populaire ou qu’elle crée statistiquement des diplômés qui gagnent le plus d’argent. Je me dirais que le bon choix de carrière repose sur un point clé: trouver le travail acharné que vous aimez faire. Tant que vous restez fidèle à vous-même et que vous suivez vos propres intérêts et valeurs, vous pouvez réussir par passion. Peut-être plus important encore, vous ne vous réveillerez pas plusieurs années plus tard en travaillant dans un domaine de carrière que vous méprisez, en vous demandant «Comment diable vais-je faire cela au cours des 30 prochaines années?» Donc, si vous vous surprenez à travailler dur et à aimer chaque minute, ne vous arrêtez pas. Vous êtes sur quelque chose de grand. Parce que travailler dur n’est pas difficile lorsque vous vous concentrez sur vos passions.
  3. Investissez chaque jour du temps, de l'énergie et de l'argent en vous-même. - Lorsque vous investissez en vous-même, vous ne pouvez jamais perdre, et avec le temps vous changerez la trajectoire de votre vie. Vous êtes simplement le produit de ce que vous savez. Plus vous passez de temps, d'énergie et d'argent à acquérir des connaissances pertinentes, plus vous avez de contrôle sur votre vie.
  4. Explorez souvent de nouvelles idées et opportunités. - Vos craintes humaines naturelles d'échec et de gêne vous empêcheront parfois d'essayer de nouvelles choses. Mais vous devez vous élever au-dessus de ces peurs, car l’histoire de votre vie n’est que le point culminant de nombreuses petites expériences uniques. Et plus vous avez d'expériences uniques, plus votre histoire devient intéressante. Cherchez donc autant de nouvelles expériences de vie que possible et assurez-vous de les partager avec les personnes qui vous sont chères. Ne pas le faire, ce n'est pas vivre.
  5. Lorsque vous améliorez vos compétences professionnelles, concentrez-vous davantage sur moins. - Pensez en termes de karaté: une ceinture noire semble bien plus impressionnante qu'une ceinture marron. Mais une ceinture marron semble-t-elle vraiment plus impressionnante qu'une ceinture rouge? Probablement pas pour la plupart des gens. N'oubliez pas que la société élève les experts sur un piédestal. Le travail acharné est important, mais pas s’il est dispersé dans des directions diverses. Concentrez-vous donc sur l'apprentissage de moins de compétences liées à la carrière et maîtrisez-les toutes.
  6. Les gens ne sont pas des lecteurs d'esprit. Dites-leur ce que vous pensez. - Les gens ne sauront jamais ce que vous ressentez à moins que vous ne leur disiez. Votre patron? Ouais, il ne sait pas que vous espérez une promotion parce que vous ne lui avez pas encore dit. Cette jolie fille à qui vous n’avez pas parlé parce que vous êtes trop timide? Oui, vous l’avez deviné, elle ne vous a pas donné l’heure de la journée simplement parce que vous ne lui avez pas non plus donné l’heure de la journée. Dans la vie, vous devez communiquer avec les autres. Et souvent, vous devez ouvrir vos cordes vocales et prononcer les premiers mots. Vous devez dire aux gens ce que vous pensez. C'est aussi simple que ça.
  7. Prenez des décisions rapides et agissez immédiatement. - Soit vous allez agir et saisir de nouvelles opportunités, soit quelqu'un d'autre le fera en premier. Vous ne pouvez rien changer ou faire des progrès en vous asseyant et en y réfléchissant. N'oubliez pas qu'il y a une énorme différence entre savoir comment faire quelque chose et le faire réellement. La connaissance est fondamentalement inutile sans action.
  8. Acceptez et embrassez le changement. - Aussi bonne ou mauvaise que soit la situation actuelle, elle va changer. C’est la seule chose sur laquelle vous pouvez compter. Alors, adoptez le changement et réalisez que le changement se produit pour une raison. Ce ne sera pas toujours facile ou évident au début, mais en fin de compte, cela en vaudra la peine.
  9. Ne vous inquiétez pas trop de ce que les autres pensent de vous. - Pour la plupart, ce que les autres pensent et disent de vous n'a pas d'importance. Quand j'avais 18 ans, j'ai laissé les opinions de mon lycée et de mes premiers camarades de collège influencer mes décisions. Et, parfois, ils m'ont éloigné des idées et des objectifs auxquels je croyais fermement. Je me rends compte maintenant, dix ans plus tard, que c'était une façon insensée de vivre, surtout quand je considère que presque toutes ces personnes dont les opinions me tenaient à cœur beaucoup de choses ne font plus partie de ma vie. À moins que vous n'essayiez de faire une bonne première impression (entretien d'embauche, premier rendez-vous, etc.), ne laissez pas les opinions des autres vous barrer la route. Ce qu’ils pensent et disent de vous n’a pas d’importance. Ce qui compte, c'est comment vous vous sentez.
  10. Soyez toujours honnête avec vous-même et les autres. - Vivre une vie d'honnêteté crée la tranquillité d'esprit, et la tranquillité d'esprit n'a pas de prix. Point final.
  11. Parlez à beaucoup de gens à l'université et au début de votre carrière. - Patrons. Collègues. Professeurs. Camarades de classe. Membres du club social. D'autres étudiants en dehors de votre cercle principal ou social. Assistants d'enseignement. Conseillers en carrière. Doyens d'université. Amis d'amis. Tout le monde! Pourquoi? Réseautage professionnel. J'ai travaillé pour trois employeurs depuis que j'ai obtenu mon diplôme universitaire (j'ai quitté mes deux premiers employeurs par choix dans de bonnes conditions), mais je n'ai interviewé que le premier employeur. Les deux autres employeurs m'ont offert un emploi avant même que j'aie un entretien formel, basé strictement sur la recommandation d'un responsable du recrutement (quelqu'un avec qui j'avais établi un réseau au fil des ans). Lorsque les employeurs cherchent à pourvoir un poste, la première chose qu'ils font est de demander aux gens qu'ils connaissent et en qui ils ont confiance s'ils connaissent quelqu'un qui ferait bien dans le poste. Si vous commencez tôt à créer votre réseau professionnel, vous serez prêt. Au fil du temps, vous continuerez à parler aux nouvelles personnes que vous rencontrerez via votre réseau actuel et la portée de votre réseau et les opportunités associées continueront de faire boule de neige pendant toute la durée de votre carrière.
  12. Asseyez-vous seul en silence pendant au moins dix minutes chaque jour. - Utilisez ce temps pour réfléchir, planifier, réfléchir et rêver. La pensée créative et productive s'épanouit dans la solitude et le silence. Avec le calme, vous pouvez entendre vos pensées, vous pouvez atteindre le plus profond de vous-même et vous concentrer sur la cartographie de la prochaine étape logique et productive de votre vie.
  13. Posez beaucoup de questions. - La plus grande «aventure» est la capacité de se renseigner, de poser des questions. Parfois, dans le processus d'enquête, la recherche est plus importante que les réponses. Les réponses viennent d'autres personnes, de l'univers de la connaissance et de l'histoire, et de l'intuition et de la profonde sagesse en vous. Ces réponses n'apparaîtront jamais si vous ne posez jamais les bonnes questions. Ainsi, le simple fait de poser les bonnes questions est la réponse.
  14. Exploitez les ressources auxquelles vous avez accès. - La personne moyenne est généralement étonnée lorsqu'elle voit une personne handicapée physiquement montrer des signes intenses de bonheur émotionnel. Comment quelqu'un dans un état physique aussi restreint pourrait-il être si heureux? La réponse réside dans la manière dont ils utilisent les ressources dont ils disposent. Stevie Wonder ne pouvait pas voir, alors il a exploité son sens de l’audition dans une passion pour la musique, et il a maintenant 25 Grammy Awards pour le prouver.
  15. Vivez en dessous de vos moyens. - Vivez une vie confortable, pas un gaspillage. Ne dépensez pas pour impressionner les autres. Ne vivez pas la vie en essayant de vous tromper en pensant que la richesse se mesure en objets matériels. Gérez votre argent avec sagesse afin que votre argent ne vous gère pas. Vivez toujours bien en dessous de vos moyens.
  16. Soyez respectueux des autres et faites-leur du bien. - Dans la vie et les affaires, ce n’est pas tant ce que vous dites qui compte, c ’est ce que vous faites ressentir les gens. Alors respectez vos aînés, vos mineurs et tout le monde entre les deux. Il n'y a pas de limites ou de classes qui définissent un groupe de personnes qui méritent d'être respectées. Traitez tout le monde avec le même niveau de respect que vous accorderiez à votre grand-père et le même niveau de patience que vous auriez avec votre petit frère. Soutenir, guider et apporter des contributions à d’autres personnes est l’une des plus grandes récompenses de la vie. Pour obtenir, vous devez donner.
  17. Excel dans ce que vous faites. - Il ne sert à rien de faire quelque chose si vous ne le faites pas correctement. Exceller dans votre travail et exceller dans vos passe-temps. Développer une réputation pour vous-même, une réputation d'excellence constante.
  18. Soyez qui vous êtes né pour être. - Vous devez suivre votre cœur et être ce pour quoi vous êtes né.Certains d'entre nous sont nés pour être musiciens - pour communiquer des pensées complexes et des sentiments excitants avec les cordes d'une guitare. Certains d’entre nous sont nés pour être poètes - pour toucher le cœur des gens avec une prose exquise. Certains d'entre nous sont nés pour être des entrepreneurs - pour créer de la croissance et des opportunités là où d'autres voyaient des déchets. Et pourtant, certains d'entre nous sont nés pour être ou faire tout ce qui vous émeut, en particulier. Indépendamment de ce que vous décidez de faire dans votre vie, vous le ressentez mieux dans chaque fibre de votre être. Tu ferais mieux de naître pour le faire! Ne gaspillez pas votre vie à réaliser les rêves et les désirs de quelqu'un d'autre.

Mais surtout, riez quand vous le pouvez, excusez-vous quand vous devriez et laissez tomber ce que vous ne pouvez pas changer. La vie est courte, mais incroyable. Appréciez la balade.

De plus, si vous avez aimé cet article et que vous recherchez des conseils similaires sur la vie, l’amour et la croissance personnelle, je vous recommande vivement de lire The Road Less Traveled de M. Scott Peck. C’est une lecture facile et agréable qui a littéralement changé ma vie.

Cet article a été co-écrit par Marc et Angel et Shaun Boyd, et inspiré par le travail perspicace de Shaun qui peut être trouvé ici.


3. "Vous ne faites jamais rien de bien." / "Tu es un perdant."

Être traité de foutu ou d'idiot est humiliant. On dit que ces choses font honte aux gens ou les mettent à leur place. Bien que beaucoup de gens pensent que la honte est un bon moyen de punir les enfants, je ne pense pas que cela leur donne les outils dont ils ont besoin pour acquérir de nouvelles compétences. En fait, cela aura souvent l'effet inverse car cela peut les amener à se retirer. À long terme, la honte rendra votre enfant moins capable de prendre les bonnes décisions.

À propos, la honte est différente de la culpabilité, qui peut en fait être une émotion saine. Se sentir coupable n'est pas mal parce qu'il contient des sentiments de remords et de responsabilité. Vous devriez ressentir du regret lorsque vous faites quelque chose de mal ou de blessant, c'est naturel. Vous voulez que votre enfant se sente un peu coupable quand il emprunte le pull de sa sœur sans le demander, puis le ruine - et vous voulez qu’elle soit responsable de cette action. Mais n’utilisez pas la honte pour essayer de culpabiliser votre enfant. La honte a pour effet de dire: "Vous êtes une personne sans valeur." Lorsque le message en est un d’embarras et d’humiliation, il n’enseigne pas la responsabilité.


Mon ado m'a coupé la vie

11 juin 2019 Mis à jour le 17 septembre 2020

Julia Meslener pour Scary Mommy, mandygodbehear / Getty et icon0.com/Pexels

La perte d'un enfant est l'un des traumatismes les plus horribles de la vie. On dit qu'un parent ne devrait jamais avoir à enterrer un enfant. Les fausses couches, les mortinaissances, le SMSN et d'autres pertes à un stade aussi jeune sont déchirants. Perdre un enfant adulte, inimaginable. Mais, comment faites-vous face à une perte qui n'est pas la mort? Que faites-vous lorsque votre adolescent quitte votre protection et vous exclut de sa vie?

En tant que mamans, nous lisons chaque article, allons à des séminaires, utilisons notre aide aux employés pour des conseils. Nous sommes dans des groupes MOPS, des études bibliques, des groupes de quartier, des PTA, mais quand votre adolescent - votre enfant - sort des normes du comportement adolescent, où allez-vous? Quelles sont nos ressources? Le lycée local n'en est pas un. Je peux vous le dire par expérience personnelle.

Aujourd'hui, c'est l'obtention du diplôme d'études secondaires dans un immense centre de formation des Cowboys de Dallas dans le nord du Texas. Extrêmement excitant pour les fans de Cowboy et les fiers parents. Plus de 1 200 étudiants de la promotion et le mien n'y sont pas. Le mien est manquant. C'est doux-amer car je suis ravi pour mes voisins, étudiants et amis. Le cœur brisé pour ma fille.

Ma fille était étudiante dans le programme du Baccalauréat International® de son lycée. En dernière année, elle a décidé de poursuivre son rêve d'arts culinaires et a demandé à abandonner le programme de l'IB afin de pouvoir poursuivre le merveilleux programme d'arts culinaires proposé par son école. Elle ne pouvait pas faire à la fois IB et culinaire, donc c'était une évidence. Poursuivez votre passion! Elle a prospéré. Elle était plus heureuse qu'elle ne l'avait été depuis l'école primaire.

Nous pensions l'avoir perdue au collège à cause d'une excision et d'une tentative de suicide. Lentement, elle est revenue et s'est épanouie en une jeune femme qui semblait heureuse et prospère pour tout le monde. Elle a été acceptée à l'école culinaire. Elle a eu un petit ami pendant près de deux ans. Elle avait des objectifs. Elle avait des passions. Ma fille faisait partie de l'équipe des arts culinaires et a travaillé sur ses compétences en compétition. Elle était concentrée et avait du dynamisme. Cette fille travaillait à la pizzeria locale et souriait et était sociale avec toutes les mamans PTA de la région. Elle avait l'air bien. J'avais l'air bien. Je ressemblais au parent qui a mis en lumière ma fille déprimée et troublée. J'étais super maman.

Anthony Tran / Unsplash

Le premier jour du dernier semestre de sa vie au lycée, ma fille a été surprise en train de fumer dans la chambre des garçons et suspendue pendant trois jours. Grosse affaire. C'était plutôt comique et cliché. Mais, elle échouait également à quelques cours de base, alors j'ai dû suivre notre règle de famille - pas de laissez-passer, pas de travail. Alors je lui ai dit d'appeler au travail et de leur dire qu'elle était «suspendue» de son travail jusqu'à ce qu'elle remonte ses notes. Je ne suis pas disposé à payer pour un programme culinaire ou un collège si elle n’est pas disposée à faire un peu de travail au lycée. Oui, elle allait bien dans l’ensemble, mais il y a toujours des conséquences même si vous êtes souriant et gentil avec maman.

Nous l'avons récupérée du bureau du directeur. Allé à la maison. Mon fils est allé dans sa chambre pour jouer à des jeux vidéo, et je suis allé faire une sieste après un après-midi de folie. Je n'étais pas seulement enceinte de neuf mois, mais en retard et j'avais passé une heure dans un exercice de verrouillage dans un coffre-fort de l'école pendant que j'essayais de récupérer mon fumeur suspendu.

La fille est allée dans sa chambre pour bouder. Pas de problème, c’est ce qu’elle a fait quand elle n’a pas réussi ou a été surprise en train de faire des choix stupides d’adolescents. Mon mari et ma petite fille étaient à un cours de danse. C'était calme et parfait pour une sieste preggo bien méritée. Je me suis réveillé trois heures glorieuses plus tard, et la maison était toujours très calme. Pas de musique emo alt venant de la chambre de l'adolescent. Aucun martèlement à ma porte ne me suppliant de la laisser finir ses quarts de travail. Aucun téléphone qui sonne. Silence.

J'ai vérifié mon fils. Il jouait à des jeux vidéo dans sa chaise de joueur avec une collation. Je suis arrivé avec mon mari. Il apportait de la nourriture à la maison. J'ai vérifié mon ado. Sa chambre était vide. J'ai vérifié à l'extérieur à l'arrière. Non. J'ai finalement regardé dans notre allée. La voiture que nous lui avons laissée utiliser était partie. Elle avait pris la voiture!

Je ne savais pas quoi faire. J'étais effrayé, frénétique et totalement inutile avec mon cerveau. J'ai appelé mon mari et il m'a suggéré d'appeler la police pour la signaler comme une fugitive. Je l'ai fait, et c'est à ce moment-là que j'ai découvert qu'ils ne pouvaient rien faire depuis qu'elle avait dix-sept ans. Si cela s'était produit quelques mois plus tôt, cela aurait été une situation de fugue et ils auraient pu ramener son cul à la maison. Ils pourraient nous aider à la retrouver et à faire une vérification de l'aide sociale. Ils pourraient m'aider à récupérer ma voiture. C'était un début.

Au Texas, à 17 ans, la police ne peut pas ramener votre enfant chez vous. Ils ne sont pas des fugitifs, comme ils le seraient à 16 ans. Pourtant, ils ne sont pas des adultes où ils peuvent signer des documents juridiques pour eux-mêmes, comme quand ils ont 18 ans. C'est une zone grise bizarre et extrêmement nul. Je dois lui fournir une maison (duh, j'en fournirais une à 18, 19 et 20 ans et plus si besoin est), mais je n'ai aucun recours si elle part. Elle peut partir et je dois légalement la laisser rentrer au milieu de la nuit si elle décide de revenir.

Disons simplement qu'il a fallu trois jours, moi qui ai piraté son Snapchat pour voir les conversations de son petit ami disant qu'elle pouvait garer sa voiture à son appartement et qu'elle pouvait dormir dans la voiture glacée la nuit et qu'il la couvrirait d'une bâche pour nous n'avons pas pu repérer la voiture. Je l'ai envoyé à sa mère, mais cet échange est un tout autre article sur la façon de faire partie d'un système de soutien aux mères.

Nous avons repéré la voiture recouverte d'une bâche, appelé la police, nous sommes assis sur elle pendant qu'elle essayait de courir (et a essayé de nous écraser moi et mon mari dans son état de frénésie), et l'avons regardée se faire menotter devant toute la famille comme nous tous. a parlé. La police n'arrêtait pas de lui dire à quel point ses parents devaient s'en soucier s'ils sacrifiaient leur voiture pour la garder garée, la recherchaient, appelaient et envoyaient des SMS à tout le monde dans sa liste de contacts. Ils ont vu de nombreux parents ne pas rester et dissuader leurs enfants de partir. Elle a choisi de jeter toutes ses affaires sur cette bâche et de rester au milieu du complexe d'appartements à faible revenu et de laisser sa famille partir. La police ne pouvait rien faire. Elle était plus intéressée à avoir la liberté d'enfreindre les règles de l'école, de ne pas avoir de couvre-feu, de fumer du pot et d'être «à terre avec l'homme».

J'ai gardé contact avec l'école. Elle a bien assisté au début. Puis ma mère et mon beau-père sont intervenus et lui ont donné une voiture pour «l'aider à aller à l'école». Elle leur a montré sa gratitude en abandonnant complètement. Ils ont repris la voiture. J'ai contacté l'école chaque semaine, plus d'une semaine. Je suis devenu «ce parent» pour découvrir ce que je pouvais faire pour sauver ma fille d'elle-même. Existe-t-il des programmes pour les enfants «sans-abri»? Y avait-il des ressources pour les enfants égarés? Ce qui pourrait nous faire en équipe pour l'aider à obtenir son diplôme, sans lui permettre. C'était une ligne incroyablement fine.

Allison Smith / Reshot

Le principal principal m'a dit que je devais la signaler comme une fugitive. Un directeur de l’une des plus grandes écoles secondaires du Texas ne savait pas qu’à 17 ans, elle n’était pas une fugitive. Elle était mineure et avait besoin de ma signature pour tout, mais je n'avais aucun recours. Il ne savait pas non plus qu’elle était mineure. Il avait supposé qu'elle avait 18 ans. Et, il n'avait aucune suggestion, sauf de communiquer avec mon programme d'aide aux employés pour des conseils familiaux. J'avais commencé tout ça avec le fait qu'elle était fréquentant déjà le conseil (PTL!). La conseillère d'orientation a été encore moins utile et m'a dit que ma fille ne serait pas dans cette situation si je l'avais autorisée à passer de l'anglais AP à l'anglais ordinaire pour les neuf dernières semaines d'école.

Comment diable cela allait-il aider son problème d'assiduité? Comment connaître une nouvelle enseignante qui ne connaissait pas sa situation l'aiderait-elle pendant cette période d'incohérence? Comment cela apprend-il à ma fille à persévérer ou à tout simplement sucer quand tu veux jouer grandi? L'école n'avait rien. Maintenant, elle est à un crédit loin de l'obtention de son diplôme. Sa faute, pas la leur, mais je ne peux m'empêcher de penser qu'il doit y avoir d'autres personnes confrontées à cela. Il doit y en avoir d'autres qui sont beaucoup plus polis, sinon ils ont peur ou honte de dire quoi que ce soit. Sur 6 000, nous ne pouvons pas être les seuls abandons. Est-ce qu'ils laissent simplement cela arriver et disent: «Eh bien?»

Ma fille m'a envoyé un texto pour la fête des mères. Nous parlons tous les deux jours. J’ai des nuits blanches à penser qu’elle s’est suicidée ou qu’elle a fait une overdose de quelque chose sans que je l’entende. Je ne sais pas si elle se drogue. Je ne sais pas si elle a des relations sexuelles protégées. Je ne sais pas si elle met en œuvre l’une des compétences que nous lui avons enseignées pendant 17 ans.

Pendant ses deux premières années, c'était elle et moi. J'ai chanté, bercé et lui ai chuchoté que c'était elle et moi contre le monde. Il n’y avait rien qu’elle et moi ne pouvions vaincre. Maintenant, je tiens, berce et chuchote à mon fils nouveau-né qu'il a un village. Il a un village de sorte que si je ne suis pas sa personne en cas de problème, il a tout un village de gens parmi lesquels choisir pour obtenir de l'aide. J'aimerais que ma fille ait un village. Une seule enseignante a vraiment répondu lorsque j'ai contacté tous ses professeurs pour réfléchir et leur faire part de sa situation. Je suis déconcerté par le manque d’empathie de l’un de ses éducateurs. N’est-ce pas la raison pour laquelle les éducateurs sont dans ce domaine?

Cela n’a pas volé ma joie. Je suis reconnaissant que mon mari m'ait soutenu même lorsque mes parents et mes amis ont disparu. Je suis reconnaissant pour les trois gamins à la maison. Je suis reconnaissant d’en tirer des leçons et d’essayer quelque chose de différent. Je suis reconnaissant que quelqu'un puisse entendre cette histoire et savoir qu'il n'est pas seul. Perdre un enfant, ça craint. Les systèmes qui sont là pour les protéger sont nulles. Comment pouvons-nous le changer? Comment retrouver nos enfants perdus avant qu’il ne soit trop tard et qu’ils aient 18 ans et qu’ils deviennent de vrais adultes? J'espère que c'est quelque chose sur lequel nous allons regarder en arrière et - même si je n'en rirai jamais - il suffit de regarder en arrière et de réfléchir à la façon dont nous avons tous survécu.


Dites-nous la première fois que vous avez sucé une bite et avez-vous été obligé de

Boca_friendly4 dit:

Dites comment vous avez commencé à sucer des bites et à vous pencher pour le plaisir des autres.
Dites-nous où vous vous trouvez
14h41, 9 juillet 2011 PDT (permalien)

69harley dit:

Ma première fois était à Long Beach en Californie. J'étais intéressé à explorer mon côté Bi. J'ai demandé autour de moi et j'ai trouvé ce petit bar gay, je suis entré, j'ai commandé un verre et j'ai discuté avec le barman. Deux mecs m'ont acheté des boissons. J'étais très nouveau dans ce domaine et je ne savais vraiment pas par où commencer. Un des gars s'est approché de très près et a commencé à me mettre la main dessus. Juste me toucher les bras et les cuisses juste des trucs occasionnels. Quelques verres de plus et les choses ont commencé à se réchauffer. Il s'est rapproché et m'a embrassé. Wow! La prochaine chose que vous savez que nous étions tous les uns sur les autres. C'est toujours dans le bar. S'embrasser profondément et se saisir les entrejambes. Nous sommes tous les deux durs à ce stade. Allons chez moi, dit-il. À la porte, nous allons. Montez dans sa voiture et c'est parti. Je caresse sa bite pendant qu'il conduit. Nous arrivons chez lui et arrivons à peine à son lit. Je suis fou excitée. Je déchire ses vêtements et mets la main sur sa bite. Dur et chaud, je peux sentir le sang pomper dans ses veines. Je la regarde un instant. Ma main la caresse de mon autre main sur son cul. J'embrasse le pourboire et goûte le précum. Le lécher et le caresser toujours, je pousse mes lèvres autour de lui. Cette bite dure et chaude se glisse dans ma bouche. Je commence à sucer de haut en bas avec ma bouche et à caresser avec ma main. Il aime ça aussi. Ma première bite et moi faisons un bon travail de sucer. Je ne pourrais vraiment pas vous dire combien de temps j'ai sucé cette bite ... Je sais que j'aimais ça et je sais qu'il l'aimait. Je l'ai sucé jusqu'à ce qu'il vienne dans ma bouche. Je n'oublierai jamais cette nuit. J'espère que ce n'était pas trop long.
Il y a 118 mois (permalien)

Chat montagneux [supprimé] dit:

le client m'a attrapé en culotte quand je me suis penché pour inspecter quelque chose = il m'a confronté et a suggéré que mon patron pourrait être intéressé si je ne respectais pas ses souhaits et j'ai eu la chance de me conformer en le laissant me conduire chez lui où il m'a déshabillé et a placé sa chemise de nuit sur moi depuis le panier - il a dit que je sentais comme sa femme et a commencé à me traiter comme sa femme jill
Il y a 118 mois (permalien)

Langue fallacieuse [supprimée] dit:

si prêt comment commencer
Il y a 118 mois (permalien)

Dentifrice idiot [supprimé] dit:

Geesh - j'étais jeune - c'était un voisin et je n'étais pas vraiment forcé, mais c'était définitivement forcé de ma part.
Il y a 118 mois (permalien)

Verysubguy dit:

J'avais 18 ans et je suis à salisbury, en angleterre. il avait l'air d'avoir la quarantaine. je n'ai pas été forcé. il est venu me chercher dans une chambre pour hommes après m'avoir montré sa bite à travers un petit trou dans le mur. nous sommes allés dans un endroit isolé, où j'ai sucé sa magnifique bite de 8 ". Il est venu dans ma bouche et j'ai avalé.
Il y a 118 mois (permalien)

Bi? dit:

J'étais le contraire. A été obligé de recevoir. E-mail pour les détails. Comme je suis sûr que cela viole Flickrs TOS
Il y a 118 mois (permalien)

L'espace d'écoute [supprimé] dit:

forcé aussi, je l'ai détesté au début, puis je l'ai aimé, le mieux était quand je devais lécher les juisces de sa femme, à son insu
Il y a 118 mois (permalien)

Dinde chevaleresque [supprimée] dit:

Ma première fois, mon cousin me l'a demandé et cela semblait être une bonne idée, alors je l'ai fait.
Il y a 118 mois (permalien)

La classe flottante [supprimée] dit:

PAS forcé, je n'ai JAMAIS eu à être forcé.

J'étais intéressé à explorer ma bi-sexualité et à voir en quoi consistait vraiment tout ce "culte de la bite". il était sexuellement frustré par une femme manipulatrice FROIDE, qui traitait le sexe comme un moyen de contrôler et de récompenser un comportement d'esclave (nous n'en avons pas tous entendu parler). J'étais excité de ressentir enfin l'envie de faire plaisir à un autre homme et il était ravi de recevoir son premier BJ en plus de 20 ans.

Malheureusement, mon inexpérience et sa nervosité ont rendu l'événement moins que parfait, mais il a ouvert la voie à de nombreuses expériences plus agréables.
Il y a 118 mois (permalien)

SissyTrina (jim) dit:

J'ai été forcé ma première fois par une maîtresse de télévision que j'avais rencontrée en ligne. J'ai arrangé un rendez-vous avec elle et comme elle l'a ordonné, je me suis rasé le corps, j'ai peint mes ongles d'orteil en rouge salope et me suis dirigée vers sa maison. J'ai été accueilli à la porte par une grande maîtresse et immédiatement emmené à l'étage dans sa chambre où on m'a dit de me déshabiller pour qu'elle puisse voir si j'avais suivi ses ordres, puis j'ai été enfermé dans un col et embrassé de ses bottes à son clito ", c'est quand elle m'a mis les menottes et m'a forcé à la sucer, même si j'aimais ça. Nous avons joué beaucoup plus cette nuit-là mais cela s'est terminé avec moi en highheels, en bas de cuisse avec mon col et mes poignets et mes lèvres peintes en rouge comme mes ongles d'orteil et elle m'a jeté sur son clito puis m'a tout donné avec elle doigt.
J'espère trouver une autre maîtresse ou un autre maître comme celui-ci et en faire plus une chose à long terme au lieu d'une nuit.
Il y a 118 mois (permalien)

Niveau parallèle [supprimé] dit:

Très expérimenté avec tout, j'ai le cul oral depuis un petit moment maintenant mais je veux essayer l'anal, j'ai juste été au poulet pour essayer, je fantasme d'être solidement attaché et pris des deux extrémités en même temps,
ressentez vraiment le besoin d'être lié en premier, p l e a s e. SoCal.
Il y a 118 mois (permalien)

Cuck859 dit:

Certainement pas forcé, mais pas mon idée. Faire du camping en tant que scout, et mon compagnon de tente a dit que ce serait amusant. Il n'avait pas tort.
Il y a 118 mois (permalien)

Queue inébranlable [supprimé] dit:

J'étais encore au lycée en fait (en deuxième année je pense), pas mal mais très timide donc je n'avais pas de petite amie. Mon meilleur ami et moi faisions la fête dans le camping-car de son père quand je suppose que j'avais fait la fête un peu trop et que je devenais vraiment très étourdi. Avant que je ne le sache, il a sorti sa bite et a commencé à la frotter sur mon visage en disant qu'il allait me faire sucer. J'ai essayé de le repousser et j'ai commencé à crier stop. mais c'était une grosse erreur parce que cela m'a ouvert la bouche. ouais j'étais défoncé et je ne pensais pas. ) Il a poussé en avant et à droite alors que la pointe était dans ma bouche, la porte du camping-car s'est ouverte et il y avait sa sœur aînée et sa meilleure amie (je suppose qu'elles sortaient aussi pour se défoncer)

Ils ont fait irruption en riant et en nous traitant de pédés, il leur a immédiatement dit que non il (moi) le suçait, il est le pédé. Ils m'ont taquiné sans pitié en disant qu'ils allaient dire à tout le monde à l'école ce qu'ils voyaient. J'ai supplié et supplié de ne pas le faire, mais j'ai été cassé, ils sont entrés dans ce qui ressemblait à moi en le suçant même si ce n'était pas vraiment vrai.

Maxine (c'était son nom) m'a dit qu'elle garderait notre petit secret mais que je devais finir le boulot et sucer son frère pendant qu'ils regardaient. Je l'ai suppliée de ne pas m'obliger à faire ça en lui disant que je n'étais pas un pédé, et tout ce qu'elle dirait, c'est. "Eh bien, vous êtes maintenant. Obtenez sucer". Je n'avais pas le choix car nous vivions dans une petite ville et la nouvelle se répandait comme une traînée de poudre. Alors je me suis agenouillé devant eux, et pendant qu'ils s'amusaient, j'ai pris la bite de son frère dans ma bouche et j'ai commencé à lui faire une pipe.Ils m'ont appris à me dire pas de mains, de bouche et de gorge seulement, plus profondément, plus vite, arrêtez de bâillonner pédé, etc., cela a continué jusqu'à ce qu'il commence à se crisper. Sachant qu'il était sur le point de jouir, l'ami de Maxine a pris sa bite et l'a guidée tout autour de mon visage pendant qu'il tirait sa charge sur mon visage et dans ma bouche. Ils ne voulaient pas que je nettoie mon visage en disant qu'ils voulaient que je jouisse tout face pendant que je perds ma cerise.

Je pensais bêtement qu'ils voulaient dire avec l'un d'entre eux, mais quand ils ont ramené Ronnie devant moi et m'ont ordonné de le faire de nouveau dur, j'ai su que j'avais tort. Après avoir encore durci Ronnie, ils lui ont dit de me baiser. Il s'est mis derrière moi et n'a en aucun cas forcé doucement sa bite dans mon cul. Ils l'ont encouragé à dire plus fort, plus vite plus vite, alors qu'ils étaient assis là à rire de leur cul alors que je me faisais labourer. Quand Ronnie se préparait à finir la deuxième fois, Maxine lui a dit de finir dans ma bouche en me faisant avaler son sperme et nettoyer sa bite après qu'elle m'ait baisé le cul.

Après qu'il eut fini, elle se leva et me tapota la tête et me le dit. "Là maintenant son officiel vous êtes vraiment un pédé" oh et "vous allez faire ça devant moi beaucoup à partir de maintenant" En riant ils sont partis.

J'ai sucé et me suis fait baiser par Ronnie pendant les trois années suivantes jusqu'à ce que nous quittions l'école, Maxine adorait vraiment me montrer à ses amis, alors tout le monde l'a découvert de toute façon.

Quelle initiation à la bite à sucer ne diriez-vous pas. Cette histoire est vraie à 100% et a donné le rythme de ma sexualité à l'avenir. Servir des femmes dominantes et avoir l'habitude de se divertir ainsi que leurs amis !!
Il y a 118 mois (permalien)

Dentifrice idiot [supprimé] dit:

Les filles semblent aimer voir un mec sucer et se faire baiser.
Il y a 118 mois (permalien)

Chaussure risible [supprimée] dit:

Je n'ai pas été forcé, mais il a pris les choses en main.

Nous nous sommes rencontrés dans un parking public. Je suis monté dans son camion. Il a été soulevé afin que nous ayons un peu d'intimité. J'étais ma première fois avec un homme que j'étais nerveux. Il a posé quelques questions. Après les questions, il a sorti sa bite et a dit: "Eh bien, c'est pour ça que tu es là". Sans même y penser, je me suis penché et j'ai ouvert la bouche. J'ai pris sa bite semi-dure et j'ai commencé à sucer. J'adore la sensation de durcir et d'aller plus loin dans ma gorge. La prochaine chose qu'il a faite a été de mettre sa main sur l'arrière de ma tête et de forcer sa bite à fond dans ma bouche. Dès qu'il m'a poussé vers le bas sur sa bite, je suis venu. C'était le meilleur orgasme de tous les temps.

Si ce n'était pas une suceuse de bite avant, je l'étais sûrement après.
Il y a 118 mois (permalien)

Le bit optimal [supprimé] dit:

Ma première fois était un copain au lycée. Sa mère a passé des week-ends en dehors de la ville avec son petit ami, alors nous avons traîné, joué à des jeux et lu du porno. Un soir, après avoir fait une descente dans l'armoire à alcool de sa mère, nous lisions et avons eu l'idée de reproduire ce qui était dans la lettre. Nous avons lancé une pièce pour voir qui jouerait le rôle des filles (je ne le savais que plus tard, mais il avait une pièce à deux têtes qu'il utilisait pour ce genre de chose) en premier. Il a juste dit "Heads c'est toi, queues c'est moi" et l'a retourné. évidemment, cela a fait surface et j'ai ouvert au hasard une copie de Penthouse sur la page des lettres et j'ai commencé à lire. la lettre s'est avérée être d'un type qui était en train de baiser la bouche de sa femme. ne pas poser d'ack et se faire une pipe passive, mais en fait lui tenir la tête et lui baiser la bouche, alors mon ami a copié ça. mes lèvres étaient meurtries à cause de lui poussant si fort, mais j'ai avalé son 9 "et avalé sa charge aussi.
Il y a 117 mois (permalien)

Roundeye4asians dit:

ma première fois quand j'avais 31 ans j'avais une copine asiatique dominante qui baisait d'autres mecs sur le côté j'aimais tellement la nettoyer qu'elle m'a fait sucer des bites pour elle (elle n'a pas fait qu'elle est très dominante) je adoré et toujours aimer sucer une bite devant une fille
Il y a 117 mois (permalien)

Gant solide [supprimé] dit:

J'avais 17 ans et je suis entré dans une librairie pour adultes par curiosité. C'était l'été et je mesurais 160 livres 6 pieds de haut. Je suis allé dans la zone d'arcade vidéo que je n'avais jamais vue auparavant. est entré dans un stand et a laissé tomber des pièces de monnaie. J'ai été choqué de voir des gloryholes dans les stands suivants. plus choqué quand j'ai vu deux gars me regarder. puis on a tendu la main et a attrapé ma bite. J'ai eu peur et j'ai quitté le stand. avant que je puisse sortir trois gars de quelque chose 50 m'ont traîné dans une autre pièce et m'ont forcé à les sucer. c'était près de la plage et un gars avait une chambre de motel louche pour l'été. Je les ai rencontrés là-bas et j'ai fini par me faire baiser par les trois pour le reste de l'été.
Il y a 117 mois (permalien)

Cuckboi1 dit:

J'ai toujours été curieux, mais je n'ai jamais fait grand-chose à ce sujet - du moins pas vraiment. J'avais caressé le cul et les couilles d'un mec pendant qu'il baisait sa femme et avait branlé un autre mec une fois il y a longtemps, mais je n'avais pas eu la bite d'un autre homme dans la bouche jusqu'à il y a quelques années. Je parlais avec lui de se réunir pour une session JO mutuelle où je venais chez lui, nous regardions du porno et du JO ensemble. Eh bien, nous étions assis l'un à côté de l'autre, nus, en train de regarder du porno amateur chaud quand il m'a demandé si j'avais sucé des bites avant. J'ai dit "Non, je n'ai pas". Eh bien, il a dit: "Tu vas commencer maintenant" et s'est levé, s'est tenu devant moi et a attrapé ma tête à deux mains et a baisé mon visage! J'ai essayé de le retenir, mais rétrospectivement, je n'ai pas essayé aussi fort parce qu'il a juste enfoncé ses hanches plus fort dans ma bouche et a dit "Prends tout, putain d'enculé!" J'ai essayé, mais il a une bite de 9 pouces alors j'ai fait de mon mieux, mais je n'ai réussi à obtenir que 6 ou 7 pouces dans ma gorge. Il a continué à me baiser la gorge pendant plusieurs minutes avant de l'entendre gémir et de me dire de me préparer à le prendre comme une chienne. J'ai fait de mon mieux, mais étant une suceuse de bite amature, je n'étais pas prête pour ce qui allait suivre - une grosse charge chaude et épaisse qui me bâillonnait! Il a maintenu ma tête sur sa bite pendant qu'il pompait son sperme au fond de ma gorge. J'ai essayé de tout avaler mais beaucoup coulaient le long de mon menton et sur ma poitrine. Il m'a tenu là jusqu'à ce qu'il ait fini de tirer sur sa charge, puis m'a tiré la tête et m'a dit que je devais me dépêcher et jouir qu'il devait partir.

Je me sentais assez violée, mais aussi très ravie de la première bite que j'ai sucée et du goût d'une autre graine d'homme. Depuis, je suis retourné chez lui plusieurs fois - il me baise aussi maintenant et si j'ai de la chance, il me branlera sur mon propre visage quand il aura fini de m'utiliser
Il y a 117 mois (permalien)

Joebi dit:

Je n'ai pas été forcé. Cependant, je suis allé là-bas une hétéro hétéro de 19 ans à la recherche d'un pédé pour me sucer la bite et en 10 minutes, j'étais à genoux en train de sucer une bite comme un naturel. Il avait 50 ans et il a utilisé mon désir et mon inexpérience pour me montrer ma place avec une grosse bite dans la bouche.
Il y a 117 mois (permalien)

Teddeb1 dit:

J'avais 17 ans et j'ai passé la nuit avec un compagnon avec qui j'étais sorti après son retour à la maison après son travail. nous nous sommes écrasés dans son lit et il est venu vers moi en me frottant et j'ai été surpris de devenir dur et de l'apprécier. il a obtenu certains de ses vêtements de sœurs et m'a amené à m'habiller avec des sous-vêtements sexy, des bas et des bretelles avec une robe courte et m'a mis à genoux pour le sucer. j'adorais ça. il est rapidement venu et s'est endormi et nous n'avons jamais eu la chance de le refaire car il est retourné au travail puis s'est éloigné, mais je me suis habillé et je me suis couché quand je peux depuis, mais je préfère un endroit plus sûr où je peux vraiment profiter il. pour une raison quelconque, j'aime sucer des mecs vraiment plus âgés.
Il y a 117 mois (permalien)

Billet sanctifié [supprimé] dit:

Ma première fois était un 11, voir mon profil.
Il y a 117 mois (permalien)

MNsissyslut2use dit:

pas forcé ici. la toute première bite que j'ai sucée était le frère aîné de mon ami. Il avait 16 ans et j'avais 9 ans. J'étais au paradis! Je ne savais pas que plus de 30 ans plus tard, je deviendrais un sissyfaggot complet!
Il y a 117 mois (permalien)

Mystère

J'ai commencé à l'âge de 10 ans. Moi, mes amis, leurs sœurs et leurs sœurs amies jouaient à la vérité ou osaient. Cela devenait peu à peu juste oser et j'aurais osé sucer leurs bites. Je l'ai adoré mais j'agirais comme si je le détestais, ce qui les a fait me défier davantage, donc j'ai plus apprécié. hehehe Alors oui et mais vraiment non à être forcé. J'aimerais pouvoir avoir une bonne bite maintenant!
Il y a 117 mois (permalien)

Rickin2briefs1221 dit:

Non - je savais que j'étais bi dès le début - il y avait juste trop de mecs chauds et de filles mignonnes pour que je puisse m'installer sur un seul sexe!
Bref, à 14 ans, j'avais un ami et nous allions traîner chez lui après l'école. Nous avons commencé à regarder les magazines pour filles de son père et de son frère aîné et bientôt nous avons été dépouillés de nos slips blancs Fruit of the Loom, durs comme de la pierre et se caressant l'un devant l'autre. Cela a conduit à se donner un coup de main, ce qui nous a amenés à nous sucer les bites. Je crois que je me suis penché et j'ai pris sa bite dans ma bouche un jour et c'était tout. Nous avons également adoré 69 ans.
Cependant, plus tard dans la vie, j'ai été obligé de sucer des bites. Bien forcé peut-être un mot trop fort, puisque j'adorais le faire! Mais mon ex ramènerait des mecs à la maison, me faisait les sucer à fond pour qu'ils puissent la baiser, puis je devrais les lécher et la nettoyer!
Il y a 117 mois (permalien)

Le bit optimal [supprimé] dit:

«Je ramènerais les mecs à la maison, me ferais les sucer à fond pour qu'ils puissent la baiser, alors je devrais les lécher et la nettoyer!»

C'est ce que je ** SOUHAITE ** que le mien ferait
Il y a 117 mois (permalien)

Manfromla dit:

Ma première bite
J'avais 15 ans à l'époque et j'étais chez un ami. Nous étions dans sa chambre.
Je viens de tirer sur la merde et il me demande si je lui ferais une pipe. Il était assis sur
Le côté de son lit. J'ai dit que je le ferais s'il ne jouirait pas dans ma bouche. Il m'a dit qu'il ne le ferait pas. Il a sorti sa bite et m'a fait me mettre à genoux. J'ai commencé à le mettre dans ma bouche et il m'a dit de le sucer et de passer ma langue autour de la tête de sa queue.
Il est devenu fou comme je l'ai fait. Il m'appelait un pédé suceur de bite. La sorcière m'a fait très chaud au fait. Alors qu'il commençait à jouir, il m'a pris par la tête et m'a tenu pour que je
ne pouvait pas s'échapper alors qu'il jouissait dans ma bouche. Il riait alors alors que j'allais dans la salle de bain et faisais semblant de le recracher. Je ne lui ai pas dit que c'était très bon pour moi. Quand je pense à mon premier cuisinier, je suis tout chaud pour la bite.
Il y a 117 mois (permalien)

Histoire nonchalante [supprimée] dit:

ma première bite remonte à un peu plus d'un an, ma femme m'a fait sucer son petit ami pendant qu'elle utilisait un strapon sur moi
Il y a 117 mois (permalien)

Canard gras [supprimé] dit:

Ma première fois a été forcée, un homme noir m'a ordonné de me mettre à genoux et il a sorti sa bite et m'a ordonné de la sucer. J'avais peur sans merde mais j'ai fait ce qu'il a dit. En ouvrant la bouche et en la prenant, c'était étrange mais bon. et comme il devenait de plus en plus dur et de plus en plus gros, c'était une contrainte de garder ma bouche aussi grande ouverte mais j'ai réussi.Il l'a sorti de ma bouche et m'a giflé avec lui, il a utilisé des insultes raciales comme un pédé blanc, etc. mais cela n'avait pas d'importance pour moi, cela m'a même plus excité. ils auraient pu me filmer aux nouvelles de six heures et je ne m'en serais pas soucié, je voulais juste sa bite dans ma bouche et j'irais à tous les extrêmes pour l'obtenir. Alors que je le suçais et que je le bavardais, il m'a ordonné de le pousser plus profondément car il était sur le point de devenir fou. J'ai serré ma bouche plus fort et j'ai rapidement eu ma récompense une bouche pleine de son délicieux sperme que j'ai avalé. Il semblait que cela n'allait jamais s'arrêter de gicler et plus il tirait, plus je l'aimais. et voulait plus. Je l'ai même demandé de me laisser le sucer à nouveau mais il a refusé J'ai essayé de le rencontrer à nouveau à cet endroit mais il ne s'est plus jamais présenté à ma consternation c'était quand j'avais 18 ans, j'ai maintenant 60 ans et je vais aller à l'extrême pour sucer coq noir dans la région de chicago
Publié à l'origine il y a 116 mois. (permalien)
greasy duck a modifié ce sujet il y a 116 mois.

Ami acoustique [supprimé] dit:

pas forcée, mais très jeune, (à un seul chiffre de l'âge) toujours à elle 48 ans plus tard, mariée depuis 36 ans, sa femme sait et approuve car elle aime aussi les différentes bites. Denn
Il y a 116 mois (permalien)

Breezy run [supprimé] dit:

Mon oncle m'a emmené au cinéma puis pendant la projection du film, il a poussé ma tête sur ses genoux et m'a forcé à le sucer.
Il y a 116 mois (permalien)

Coussin bon marché [supprimé] dit:

Jamais forcé juste pour la première fois, j'ai 61 ans, j'aurais dû commencer il y a longtemps. J'espère faire plus avec la même personne bientôt. Il est rasé et a de belles couilles et juste assez pour mettre toute sa bite dans ma bouche en même temps. Vous fera savoir ce qui se passera bientôt
Il y a 116 mois (permalien)

Gant solide [supprimé] dit:

Quand j'étais à l'université, une femme plus âgée est venue me chercher dans un bar et m'a emmenée chez elle. Son copain était là et il m'a dit que je pourrais la baiser si je le suçais. Il avait 50 ans à l'époque. M'a dit de me mettre à genoux et de décompresser. Sa bite était de 20 cm et il aimait le sexe brutal. Je bâillonnais dessus. Il a soufflé une énorme charge et m'a fait avaler. Puis a passé le reste de la nuit à baiser et à sucer avec eux deux. J'y suis retourné plusieurs fois pour en savoir plus.
Il y a 116 mois (permalien)

Willy B. Small dit:

J'ai été forcé de passer un jeu de cartes perdu à une amie à moi. La récompense était de faire TOUT CE QUE le gagnant a dit. J'allais la faire se déshabiller pour moi et je n'avais aucune idée de ce qu'elle ferait. J'ai perdu et elle a dit bien, bien, bien. Que dois-je demander à M. Loser de faire pour moi?

Puis elle a largué la bombe sur moi et a dit. Vous n'aimez peut-être pas cela et encore une fois, vous pourriez peut-être, mais cela n'a vraiment pas d'importance car vous avez perdu, n'est-ce pas? Elle a dit que j'avais toujours voulu voir un mec sucer un autre mec et que je n'avais encore réussi à convaincre personne de le faire à ma place et c'est l'occasion idéale.

J'ai dit, allez. Tu vas me faire sucer une bite? Elle a dit oui. Mais pas n'importe quelle bite. Je vais vous en faire un petit plaisir. J'ai dit euh oh, je ne suis pas sûr que j'aime ce ton. Elle a dit ne t'inquiète pas. Vous l'aimerez.

Elle a dit, tu sais comment tu voulais un peu de cette chatte depuis si longtemps. J'ai dit ouais, est-ce que j'en ai enfin une partie? Elle a dit non mais vous pourrez y goûter. fraîchement sorti d'une bite qui l'obtient. Une bite noire en plus. J'ai dit depuis combien de temps tu baises un black? Elle a dit pas mal de temps, mais je ne l'ai jamais mentionné auparavant. J'ai dit d'accord, vas-y fille.

Elle a dit que je savais que vous aimeriez la gâterie supplémentaire. J'ai dit que je peux te regarder le baiser. Elle a dit non mais je peux te regarder sucer. Quoi qu'il en soit, elle l'a baisé, il est sorti de la pièce avec une bite noire dure enduite de son jus de chatte et je l'ai sucé.
Il y a 115 mois (permalien)

Dinde chevaleresque [supprimée] dit:

J'étais très jeune mon cousin a demandé à ne d'embrasser sa bite alors je l'ai fait il m'a ensuite demandé de me mettre à genoux et de le mettre dans ma bouche alors j'ai aussi fait qu'il a ensuite appelé sa sœur, elle est entrée dans la chambre et avec ça il m'a dit de commencer à le sucer ou lui et sa sœur diraient que c'est ce que j'ai fait.
Il y a 115 mois (permalien)

Besoin ennuyeux [supprimé] dit:

J'avais 12 ans quand mon cousin m'a emmené à sucer sa bite pour lui. J'adorais sucer sa bite et être la fin de l'été, j'étais un enculé total pour lui et la plupart de ses amis.
Il y a 115 mois (permalien)

Dentelle capiteuse [supprimée] dit:

J'avais 45 ans quand j'ai sucé ma première bite. C'était dans un trio avec ma petite amie génétique. Non, je n'ai pas été obligé de le faire volontairement. Depuis, j'ai eu de nombreux trios et expériences de sucer des bites en tête-à-tête. J'adore sucer des bites. Je ne peux jamais avoir assez de bites à sucer.
Il y a 115 mois (permalien)

Canards adhésifs [supprimé] dit:

Lors de mon troisième trio avec ma copine, j'apprends que je pouvais faire beaucoup de choses quand ma copine jouait avec ma bite, puis elle m'a dit de sucer sa bite et je l'ai fait et elle est venue si fort juste en regardant. J'ai continué à sucer pour l'exciter. robbiewillsuck sur yaho o.com
Il y a 115 mois (permalien)

Guitare aussi [supprimé] dit:

Je suis allé à un ABS et me suis glissé dans une cabine. J'avais une culotte string rouge et une merde blanche serrée sous une veste légère. Une grosse bite noire épaisse a glissé à travers le trou et je suis allée me mettre à genoux avec seulement le string rouge et la chemise blanche. J'ai oublié de verrouiller la porte et un homme noir est entré et a verrouillé la porte. Il a sorti sa bite de 9 pouces et m'a fait le sucer tout en secouant l'autre. Il a déclaré qu'il allait me baiser pendant que je suçais l'autre. Inutile de dire que j'étais sacré mais excité. J'ai fini avec 2 autres charges dans ma chatte ce jour-là et 5 dans ma gorge. J'étais un heureux et bien baisé.
Il y a 115 mois (permalien)

SeekingBlack dit:

Comme le mâle a de ce couple je n'ai pas encore sucé ma première bite noire mais si l'un de ses amants me demande que je le fasse j'accepterai sa demande.
Il y a 114 mois (permalien)

Chrisffn2011 dit:

Wow 69harley! Vous racontez si bien votre histoire. Ayez une vraie idée de la chaleur que vous aviez. Fantastique.
Il y a 113 mois (permalien)

Kyle LegLover dit:

Ma première fois n'avait rien à voir avec le fait d'être cocu, mais ça m'a vraiment ouvert la porte! J'étais un étudiant de première année à l'université - mon colocataire était un travesti de placard. J'ai découvert son secret par accident au cours des 45 premiers jours d'école. Nous en avons parlé - fait notre paix - et tout était cool. Environ une semaine plus tard, elle m'a appelé depuis un téléphone public à proximité pour me dire qu'elle avait des ennuis parce que c'était après le couvre-feu et que le seul moyen d'entrer était de passer par les portes d'entrée - ce qui signifiait souffler son secret alors qu'elle était habillée dans un club de transsexuels local et n'avait pas accès à ses vêtements «masculins». Je l'ai glissée dans une porte arrière d'un quai de chargement. Juste au moment où nous étions sur le point de traverser le couloir et d'entrer dans notre dortoir, le conseiller résident est sorti et j'ai fait un rapide mouvement de rotation, je l'ai poussée dans l'ombre et je l'ai embrassée profondément pour donner l'impression que nous nous embrassions. et cachez son visage.

Après que le RA soit passé sans incident, nous nous sommes précipités à travers le hall et dans notre chambre. Elle m'a remercié, puis m'a remercié encore plus proprement en descendant sur moi et en vidant mon sexe à sec. Quelques nuits de plus de cela ont eu lieu avant qu'une nuit je me suis enfin mis sur les nerfs pour effectuer ma première pipe sur une bite. et l'a vidé. Après cela, les choses se sont réchauffées au cours du reste de l'automne, puis du semestre de printemps alors que nous passions du sexe oral à l'anal et finalement à elle, m'habillant parfois pour du «sexe lesbien» dans notre chambre.
Il y a 113 mois (permalien)

Lfe022 dit:

Pas la première fois que j'étais avec un mec, mais forcé de le faire.

Mon ex-petite amie et moi étions en vacances à Lisbonne, nous avons tous les deux 23-25 ​​ans.
Elle a été baisée par d'autres mecs avant, et j'avais aussi été avec pour ma part dans de nombreux 3 bords, mais aussi seulement regarder quand elle se faisait défoncer des mecs à ce moment-là ..

Une longue histoire. Nous avons rencontré un magnifique gars libanais sur la plage d'Estoril, à l'extérieur de Lisbonne.
Ma fille était plus qu'excitée quand elle a vu ce type, quand il était seul, mais assez près de nous sur la plage.

Pour faire court,

Nous avons suivi avec le gars jusqu'à son appartement dans le centre de Lisbonne.
Presque immédiatement a commencé ma fille et il baise et j'ai suivi attentivement la belle scène ... Ils ont baisé si merveilleusement ensemble et j'étais dur tout le temps.

À l'une des premières occasions où sa bite a glissé, j'ai ordonné à ma copine de ramasser sa bite et de la lécher et de le sucer.
Une belle grosse bite au moins sur 9 pouces et d'épaisseur aussi ..
Cource je l'ai fait et plus de fois j'ai eu le plaisir de le faire ..

Ils se sont fait baiser en quelques heures durant cet après-midi, et elle m'a ordonné assez souvent de lui lécher la chatte et de sucer sa grosse bite, alors qu'ils étaient complètement immobiles quand ils avaient fini ...
J'ai dû lécher leur sexe, et quelque chose que je n'avais jamais fait auparavant avec un mec. Lécher et câliner avec son trou du cul.

Il s'assit résolument sur mon visage et frotta ses fesses d'avant en arrière sur ma tête. Parfois, il pressait son trou du cul contre ma bouche et je devais embrasser et lécher son anus.

Ma copine est devenue folle de la vue et a voulu se faire baiser à nouveau.
Nous avons dormi cette nuit-là et ma fille se fait baiser tous les jours par le mec pendant tout notre séjour à Lisbonne.

Je peux comprendre plus qu'assez après cet événement chanceux. pourquoi les mecs peuvent devenir attirés pour se lécher, sucer et s'embrasser l'un sur l'autre.
Il y a 113 mois (permalien)

Boeuf résonnant [supprimé] dit:

J'ai tendance à le regarder car j'ai eu 2 premières. le vrai premier est arrivé à 12 ans avec un cousin de 2 ans plus âgé lors d'une soirée pyjama alors que nous étions seuls à la maison chez lui. Mon cousin m'a attrapé dans la salle de bain, caressant une paire de culottes de sa mère (les Harmones nouvellement acquises m'avaient caressé beaucoup à cet âge). Il a ri, a dit qu'il allait le dire. J'ai paniqué à l'idée de l'humiliation et je l'ai supplié de ne pas le faire et de la promesse fatale que je ferais n'importe quoi s'il ne le faisait pas.
Il est devenu sérieux et a dit "quelque chose?" J'ai promis que je le ferais et rapide comme un éclair, il m'avait dans sa chambre et sa bite dans mon visage, me disant de le branler. J'étais dégoûté à l'idée, mais pour être révélé pour avoir caressé la culotte de ma tante, j'ai commencé à le caresser. Au bout d'une minute, il a commencé à me dire que je ne faisais pas les choses correctement. il fut bientôt frustré par mon manque de compétence et me repoussa sur le lit. il a grimpé sur ma poitrine, a relevé ma tête et a fourré sa bite dans ma bouche, me disant que si je mordais, il ne me dirait pas seulement, mais aussi me botterait le cul. J'avais peur et j'ai fait de mon mieux pour ne pas le mordre. après une éternité de succion, il s'est tourné et nous a mis dans un 69.
À ma grande surprise, j'y ai explosé quelques minutes. Cela a semblé le mettre en colère, il a craché mon sperme sur ma bite, s'est levé et m'a donné une baise dure (j'ai bâillonné et j'ai pensé que je m'évanouissais presque tout) jusqu'à ce qu'il explose dans ma gorge. il est descendu et m'a dit que je lui sucerais la bite quand il le voudrait jusqu'à ce qu'il se sente même pour avoir joui dans sa bouche. et pendant les 2 années suivantes, je lui ai donné plusieurs pipes.
Je n'avais pas du tout pensé à ça pendant des années, jusqu'à une nuit pendant les rapports sexuels, de nulle part ma femme m'a demandé si j'avais déjà joué avec un autre homme. Je lui ai raconté l'histoire. Elle avait des raisons de demander ce qui nous a fait baiser par mon ami noir dans la journée après lui avoir dit (ce que je considère comme mon deuxième premier lol)
Il y a 113 mois (permalien)

Bonebud1 dit:

Récemment, j'étais en croisière avec ma copine et elle a fini par baiser ce mec qu'elle a rencontré à la piscine un jour. Après avoir baisé, elle est allée sous la douche et il m'a dit de le nettoyer. J'ai refusé et il a dit qu'il y entrerait et lui dirait que je lui ai demandé de lui sucer la bite si je ne descendais pas et ne le faisais pas. Alors je l'ai fait. C'était bien au début. Ça avait le goût de sa chatte, donc ce n'était pas mal. Puis il est devenu dur et a fini par tirer sa charge dans ma gorge.
Il y a 112 mois (permalien)

Bonebud1 dit:

[email protected] dit:

Oui, j'ai été forcé. J'ai adoré, je le fais encore, -)
Il y a 112 mois (permalien)

Peau céleste [supprimée] dit:

J'ai rencontré un mec en ligne, je lui ai dit que je n'avais jamais sucé de bite. il a dit qu'il pouvait résoudre ce problème et il l'a fait. Il m'a emmené dans les bois et m'a fait enlever mes vêtements, me mettre à genoux et sucer sa bite, quand il était dur il m'a mis sur le capot de sa jeep et m'a baisé, ma première fois, quand il était prêt à jouir , il est sorti et s'est branlé dans ma bouche. C'était il y a 15 ans et nous y arrivons encore environ une fois par mois.
Il y a 112 mois (permalien)

Shyboyx69x dit:

Commençons par dire que j'ai toujours été str8 n'a jamais eu de sentiment pour la bite seulement la chatte. Je rendais visite à un ami à l'hôpital et j'étais allé aux toilettes plusieurs fois et j'avais vu un trou dans le panneau mais il était toujours bien bloqué par du papier. un jour, comme d'habitude, je suis allé voir mon ami et en sortant, je me suis arrêté aux toilettes et je me suis assis et j'ai vu que le trou n'était pas bloqué.J'ai prêté en avant et j'ai jeté un coup d'œil dans les cinq secondes qui suivirent en regardant un coq remplissait le trou (environ 8 "de long non coupé ). Je me suis juste assis là et j'ai rigolé, il m'a dit de le toucher, s'il vous plaît, touchez-le. Je ne sais pas pourquoi mais je l'ai pris dans ma main et je l'ai caressé de haut en bas et il a laissé sortir un gros sy. Je me suis assis là pendant quelques secondes en pensant à ce que je fais si ma copine est nouvelle, elle me tuerait et la prochaine maigre je nouvelle j'étais hors des toilettes à genoux avec 8 "de viande chaude et palpitante poussant à l'arrière de mon throut j'ai eu une bite dure instantanée et viens très près de jouir dans mon propre pantalon puis salut a rempli ma bouche de sperme chaud ceramy salé il a grondé bruyamment et le panneau entre nous a tremblé mais je ne pouvais pas m'arrêter j'ai juste continué à sucer il a fini par tirer de ma bouche parce qu'il a failli tomber plus de. Je me suis juste assis là sur le visage des toilettes couvert de sperme en pensant que s'il venait de se passer, il a regardé à travers le trou et a dit que c'était le meilleur bj qu'il ait jamais eu et qu'il est parti. Je suis retourné au trou plusieurs fois mais tout ce que je reçois, ce sont des vieillards malodorants, je les laisse me sucer mais je ne les fais pas et maintenant tout est embarqué :-( Je n'ai jamais eu de face à face parce que, comme je l'ai dit, je suis str8 mais si c'était avec un homme et une femme et qu'il m'a forcé alors que pourrais-je faire
Il y a 112 mois (permalien)

Écrou de la taille d'une bouchée [supprimé] dit:

Bradford UK, mars 1993, j'ai visité cette Domme en particulier, qui s'appelle Madame Julie, pour la première fois, cela devait durer plus de 12 ans, elle est arrivée au stade où elle m'a appelé sur mon téléphone commandant ma présence , de toute façon la première fois que je lui ai rendu visite Elle avait un ami avec elle qui est devenu mon maître Michael, on m'a dit qu'il aimait que les esclaves des deux sexes tombent à genoux devant lui et sucent sa bite, j'étais réticent à faire ça comme j'étais à 100% hétéro à l'époque (Madame a changé cela au fil des ans) mais j'ai été frappé au visage et canné jusqu'à ce que je pleure. alors finalement c'était des «genoux» pour moi et j'ai été nourri avec sa bite en caoutchouc. Je n'expliquerai pas comment ils ont pleinement affirmé leur contrôle sur moi au fil des ans, trop longtemps, mais en quelques semaines, je leur fournissais des soins oraux tous les deux et Mme Michael a rapidement cessé de porter des préservatifs. je suppose, il a essayé de me décevoir plusieurs fois mais il était tout simplement trop gros et cela n'a jamais vraiment fonctionné, mais il adorait me pencher et utiliser un gode sur moi à des fins d'humiliation ainsi que les deux me bastonnaient et me fessaient souvent raisons mineures de désobéissance.
Il y a 112 mois (permalien)

Marbre facile [supprimé] dit:

La première fois que j'ai sucé une bite, c'était quand j'avais 16 ans et c'était un voisin, il avait 16 ans aussi nous avions besoin de soulever des poids dans le sous-sol de ma maison quand il faisait pression sur le banc. nous étions tous les deux nus et je devenais dur en regardant son corps, j'ai commencé à caresser sa bite et après quelques coups, j'ai commencé à lui sucer la bite. amour 6 "coq jusqu'à ce qu'il me tire sa charge de sperme chaud et doux. Puis il me suce et j'étais la première bite qu'il a sucé.
Publié à l'origine il y a 112 mois. (permalien)
easy marbre a modifié ce sujet il y a 107 mois.

Engelundsonnenschein dit:

C'était une soirée pyjama avec 15/16 je suppose que quand on parlait de choses sexuelles et que tout d'un coup je lui suçais la bite. Je ne m'en souviens pas trop détaillé. seul le goût, était très étrange là-bas, p
Il y a 112 mois (permalien)

Toit égal [supprimé] dit:

Ma première fois, j'avais 16 ans et j'ai été forcée par ma soeur de 22 ans et son mari et bien, je suis encore aujourd'hui à 56 ans d'amour Je suis bi bottom un veuf adore la sensation de sperme pulvérisé sur moi ou goutte à goutte moi et juste utilisé
Il y a 112 mois (permalien)

Charlene Pa dit:

Eh bien, j'avais 50 ans quand ma maîtresse Dawn m'a fait sucer un maître. Je suis son CUCK et nous étions à une fête et avons rencontré ce Maître qui nous a invités tous les deux chez lui. Eh bien, ma maîtresse m'a dit que depuis que je m'entraînais à sucer un strapon, il était temps pour la vraie chose. Mes bras étaient liés derrière mon dos et j'étais habillée de ma tenue SISSY FRENCH MAIDS. On m'a dit de crier devant le Maître et il m'a attrapé la tête et m'a conduit sur son énorme bite. Je l'ai sucé puis il a attrapé ma tête et m'a baisé violemment le visage. Le maître est un jouisseur lourd et quand il a tiré sa charge, mon visage était couvert de sa crème douce. Ma maîtresse a ensuite ramassé le sperme sur mon visage et dans ma bouche. À ce jour, je dois aller chez le Maître au moins une fois par mois pour nettoyer sa maison dans ma tenue de femme de chambre, puis il me récompense en me faisant sucer sa belle bite!
Il y a 112 mois (permalien)

Voitures amicales [supprimées] dit:

Je n'ai pas été forcé
J'avais la moitié de la vingtaine et j'avais eu la tête d'hommes plus âgés pendant des années, j'adorais avoir la tête, mais je me demandais, qu'est-ce qu'ils en retiraient?
puis vint un jour à l'AS où j'ai emmené un mec de mon âge dans une cabine, je me suis agenouillé et j'ai pris une bite dans ma bouche pour la toute première fois
J'en suis venu à aimer les sentiments que j'avais en goûtant, en touchant, en sentant la bite grandir dans ma bouche
J'étais tellement méchant, j'étais maintenant un enculé, et vous savez quoi,
Je l'ai aimé
J'ai beaucoup aimé, donc à partir de là, surtout quand je suis allé à l'ABS, j'ai sucé et je suis rentré chez JO en pensant à quel point c'était bon,
le seul inconvénient était que c'était le temps du sida et j'ai toujours utilisé un préservatif
Je souhaite que je puisse juste sucer une bite nakid jusqu'à ce qu'elle vienne dans ma bouche
Donna un foulard sissy
Il y a 111 mois (permalien)

Genou chanceux [supprimé] dit:

1964, fait pour sucer 2 hommes
Il y a 111 mois (permalien)

Pierzeddick dit:

Je n'ai pas eu à être forcé. J'ai fait un spectacle pour ma copine, en suçant une grosse bite de 12 pouces d'environ 2,25 pouces de diamètre, j'ai pris mon temps pour le sucer, le taquiner et l'amener au bord même plusieurs fois avant de sucer chaque goutte de sperme de sa bite massive et avaler chaque goutte. J'ai continué à téter sur la tête de sa bite après qu'il ait explosé, le rendant dur à nouveau pour qu'il puisse me baiser le cul pendant que je mangeais la chatte de Kim. Après avoir rempli mon cul, il s'est glissé dans une position 69 avec moi et m'a sucé pendant que Kim baisait mon cul déjà tendre avec son plus gros gode, me faisant jouir encore et encore dans sa gorge de succion avide, et me laissant complètement épuisé.
Il y a 111 mois (permalien)

Nourriture déconcertée [supprimé] dit:

J'étais dans mon adolescence et très naïf.

Je suis allé avec mon b / f chez ses frères pour écouter de la musique. Comme je ne buvais pas d'alcool, il m'a donné un jus d'orange, ce que je ne savais pas à l'époque, c'est qu'il était mélangé à de la vodka.

Au bout d'un moment, il a dit de prendre des photos et à mesure que je prenais plus de jus d'orange, j'ai perdu plus de ma timidité naturelle et de mes vêtements jusqu'à ce que je sois nu.

Il est devenu excité mais je me sentais somnolent et je lui ai dit non, à ce moment-là, il a dit que si je ne le baisais pas, il donnerait les photos à mes amis et à ma famille.

Je lui ai dit que j'étais vierge, et il a dit que c'était encore mieux, puis je lui ai dit que j'étais dessus. Heureusement, il a renoncé à me baiser mais a dit que je devrais le sucer. J'étais si naïf et je n'avais qu'une vague idée de ce qu'il fallait faire, mais c'était mieux que mes brevets religieux en voyant mes photos et je devais lui demander quoi faire.

Je me sentais horrible de le faire et heureusement, il était inexpérimenté et jouissait très rapidement, mais c'est arrivé si vite que j'ai avalé son sperme.

Soit à cause du goût, soit de la vodka que j'ai vomi. J'ai juste attrapé mon
chiffons, habillés dans le hall et a couru hors de la maison en pleurant.
Il y a 111 mois (permalien)

Sentier déserté [supprimé] dit:

J'étais si jeune à l'époque que je ne savais pas ce que je faisais. Mon cousin a dit que son pipi avait été blessé et m'a demandé de l'embrasser et de l'améliorer J'avais environ 8 ans à l'époque et il était plus âgé alors j'ai dit oui je me suis agenouillé et j'ai ouvert son pantalon, j'ai sorti sa bite et j'ai commencé à l'embrasser il a dit que ça faisait toujours mal puis a baissé son pantalon et m'a demandé s'il pouvait le mettre dans ma bouche.J'ai dit oui, il l'a ensuite inséré et a pris l'arrière de ma tête et a commencé à entrer et sortir en me disant que ça commençait à aller mieux C'était un certain temps, mais tout d'un coup de liquide dans ma bouche, il m'a dit de l'avaler, ce que j'ai fait, il a ensuite rangé son pénis et a dit de ne pas trop en parler à personne. C'était la première fois que je commençais à sucer régulièrement quand j'ai eu 13 ans
Il y a 111 mois (permalien)

Warren188 dit:

J'ai une maîtresse qui m'a emmené rendre visite à un ami Dom bisexuel. Elle a peint mes ongles, m'a mis des vêtements féminins et m'a emmenée chez lui. Il m'a fait nettoyer son salon puis il m'a baisé le visage, très agressivement mais il n'a pas joui. Nous sommes allés dans sa chambre et il a mis la tête sur le lit et m'a baisé - ma première prise anale par un homme. Il m'a pilonné le cul et j'ai adoré!
Il y a 111 mois (permalien)

Sens géant [supprimé] dit:

à 7 ou 8 ans, j'étais dans une maison d'amis et il était allongé sur le sol avec son pantalon baissé et mon frère et 2 autres enfants - tout autour de 9 ans, ont défié quiconque de le mettre dans sa bouche et je l'ai fait. ce n'était pas «sexuel» en soi, mais c'était «méchant». J'y suis retourné plus tard et dans le garage, nous l'avons fait à nouveau et je l'ai encerclé. j'étais un gamin méchant. je l'ai fait avec quelques autres enfants quand j'avais 10 ou 11 ans.

enfin à 13 ans j'ai eu un ami voisin, c'était un peu pervers. nous avons fumé du pot, regardé un penthouse. il a fait une blague sur la comparaison de la taille de la bite. nous les avons fouettés et comparés. d'une manière ou d'une autre, nous avons commencé à parler de branler ou de quelque chose comme ça. nous avons fait des arrangements pour que je passe la nuit. cette nuit-là dans sa chambre, nous nous sommes mis nus. il s'est mis à genoux et a commencé à sucer ma bite. J'étais dur comme de la pierre et je me souviens avoir dit «ça fait du bien». puis, je suppose que mes inclinations naturelles ont pris le dessus et j'ai dit, "d'accord, à mon tour." Je suis descendu et lui ai donné la tête et j'ai adoré le sentiment désagréable. pour un enfant, il avait une belle grosse bite et un buisson. nous avons fait quelque 69ing, puis nous nous sommes couchés jusqu'à ce que je vienne. puis je l'ai sucé jusqu'à ce qu'il vienne, avec sa promesse de ne pas jouir dans ma bouche. je le regrette maintenant! Je l'ai ensuite encerclé et c'était tout. bien dormi. a essayé de le faire le lendemain mais il ne voulait pas et nous n'en avons plus jamais parlé.

je n'ai plus eu de bite avant mes 45 ans. pas assez de sexe dans le mariage et la pornographie sur Internet a rendu le sexe gay si facile. utilisé craigslist et yahoo chat pour trouver des gars. ont sucé une douzaine de bites depuis lors. c'est ma place. Je sais depuis l'âge de 13 ans que j'étais un enculé. maintenant je m'en délecte. aime servir de VRAIS hommes. ce que je ne suis pas. je suis un pédé. et j'adore quand les hommes me le disent. sur mes genoux, les regardant pendant que je lèche leurs couilles et suce leurs bites. manger leurs trous du cul si je peux. J'adore être une salope!
Publié à l'origine il y a 111 mois. (permalien)
giant sense a modifié ce sujet il y a 111 mois.

Bdsmguy10 dit:

Ma première fois a été définitivement forcée. J'avais 16 ans et j'ai répondu à une annonce dans un journal souterrain (avant les journées Internet). Le gars avait environ 35 ans et était très expérimenté. Je suis allé chez lui où à peine suis-je entré dans la porte qu'il avait mon pantalon baissé et suçait ma petite bite. Une fois que j'étais bon et dur, et un peu effrayé, il m'a poussé à genoux, a tenu ma mâchoire dans une main pendant qu'il me nourrissait sa grosse bite de 8 pouces de l'autre. J'ai essayé de m'éloigner en réalisant que ce n'était pas pour moi mais il a enfermé ses mains derrière ma tête et a continué à me baiser la bouche. Plus je luttais, plus il devenait prévoyant. Il est finalement venu, et je pouvais avaler ou m'étouffer alors j'ai choisi d'avaler. J'étais maintenant sa chienne.

Il a pris des photos de moi alors que sa bite était dans ma bouche et m'a dit que si je ne lui obéissais pas, il en mettrait des copies dans toute la ville. J'étais maintenant sa propre salope et au cours des mois suivants, il m'a introducée au gang bang, au sexe en public et au BD / sm. Je suis devenu son esclave et il m'a finalement vendu à ma première dominante féminine. Je suis restée une salope pour la bite.
Il y a 111 mois (permalien)

Alexis Jayne dit:

Je suce et avale des bites depuis plus de 20 ans. Je suis une fille cocu à la télé pour ma femme chaude et elle baise beaucoup d'hommes et moi aussi. Nous aimons tous les deux faire des gars ensemble parce qu'elle n'aime pas avaler et moi, alors je finis son petit ami la plupart du temps . Je suis en Floride, donc il y a beaucoup d'hommes qui veulent que leurs bites soient sèches et même si je limite mes gars aux gars mariés, j'en ai plus que suffisant.
Il y a 109 mois (permalien)

Transport compris [supprimé] dit:

J'avais environ neuf ou dix ans et je me suis fait prendre par un voisin qui avait environ dix-huit ou dix-neuf ans, portant la culotte de ma mère, un slip et se masturbant sur le canapé.

Il restait avec nous et je ne savais pas qu'il avait une clé et il a juste ouvert la porte d'entrée et j'étais là sur le canapé absorbé par ce que je faisais. Quand j'ai entendu la porte s'ouvrir, il était trop tard pour me cacher, mais j'ai essayé de me lever, mais il m'a vu et m'a dit de me détendre et s'est fermé et a verrouillé la porte derrière lui.

Il est venu vers moi et avant longtemps, j'avais sa merveilleuse bite dure dans ma bouche et suçais sa bite. À ce jour, je me souviens encore de la texture lisse de sa bite lorsqu'elle est entrée dans ma bouche pour la première fois. Je me souviens à quel point c'était chaud et si doux, soyeux.

Au début, je ne pensais pas que cela rentrerait dans ma bouche, mais c'est le cas. Alors que je le suçais, il a commencé à frotter mes tétons à travers le slip que j'avais encore. Ma propre petite bite était dure et faisait presque mal. Il m'a fallu un certain temps pour m'habituer à sa taille dans ma bouche, mais il a pris le relais et a continué à déplacer ma tête d'avant en arrière le long de sa tige avec sa main sur l'arrière de ma tête. Il a continué à frapper mon réflexe nauséeux et j'ai pensé que j'allais vomir, mais j'ai réussi à ne pas le faire.

J'avais tout oublié de ma bite et j'étais concentré sur sa bite. J'écoutais ses gémissements de plaisir et il me disait à quel point c'était bon. Je commençais totalement à apprécier la sensation de lui frotter mes mamelons, c'était comme rien que je n'avais jamais ressenti auparavant, mes mamelons étaient en feu et la sensation est descendue jusqu'à ma petite bite.

Il avait finalement atteint le point de non-retour et il a commencé à baiser ma bouche et gémissait de plus en plus et a finalement crié qu'il se préparait à jouir. Je ne sais pas pourquoi, mais alors qu’il commençait à faire ses poussées jaillissantes, j’ai commencé à avaler son sperme. Il était épais, chaud et avait un goût salé, ni amer ni sucré. J'aimais la façon dont sa bite giclait dans ma bouche, c'était si naturel.

Je l'ai gardé dans ma bouche et j'ai mis mes bras autour de lui en sentant ses fesses poilues. Je me souviens encore que mon nez avait été chatouillé par ses poils pubiens.

C'était mon premier coup, Au cours des deux prochaines semaines, je lui ai fourni plus de fellations, et je lui ai laissé ma chatte de garçon cerise.

C'était il y a plus de 55 ans
Il y a 108 mois (permalien)

Leeannecd dit:

avait un massage et sa grosse bite était accrochée à mon visage.
J'ai regardé le sucer et après un moment, il m'a baisé. ma chatte était vierge. j'aime tellement la bite maintenant
Il y a 107 mois (permalien)

Premiers chats [supprimé] dit:

Je suis cocu depuis près de 20 ans et ma femme ne l'aurait pas fait autrement. Cela a commencé quand je passais du temps chez mon ami, puis un soir, il m'a convaincu de le rejoindre avec sa femme au lit. Nous avons commencé par oral. Quand sa femme et moi étions dans un 69 et qu'elle était assise sur mon visage, il a décidé de commencer à la baiser. Elle m'a dit de ne pas m'arrêter, alors j'ai continué à sucer et à lécher son clitoris pendant qu'il la baisait fort et profondément. Après être entré en elle, il s'est retiré et elle s'est assise sur mon visage. J'ai léché et sucé sa chatte jusqu'à ce que tout son sperme soit hors d'elle, j'étais accro. Quand j'ai fini de la lécher, j'ai commencé à me lever, mais en me levant, il a tiré ma tête sur sa bite et m'a dit de la sucer.Mon ami avait une grosse bite mais j'en avale bientôt la plus grande partie. Il était dur en un rien de temps et il ne fallut pas longtemps avant de me remplir la bouche d'une autre charge de son jus. Au fil du temps, je suis même devenu à l'aise de sucer sa bite quand nous étions seuls. J'étais aussi marié à l'époque, et j'ai demandé à mon ami de commencer à baiser ma femme pour que je puisse profiter encore plus du style de vie de cocu soumis. et je léchais son sperme de ma femme et de sa femme et ils chevauchaient tous les deux sa grosse bite plusieurs fois par semaine. En me voyant sucer sa bite et en voyant à quel point je l'appréciais, ainsi que le fait que j'aimais la regarder avec d'autres hommes, ma femme a réalisé que c'était le style de vie que nous voulions tous les deux. Au fil des ans, ma femme est devenue plus audacieuse. Elle a séduit plusieurs de mes amis et certains des gars que nous avons rencontrés dans les bars et lors d'événements à vélo. Dernièrement, elle a ramené son patron et un autre collègue masculin à la maison quelques soirs par semaine et me fait, (d'accord, permettez-moi), de lui lécher le sperme après qu'ils aient fini. Ils mesurent tous les deux environ 20 ou 21 cm de long, mais la bite de son patron est vraiment grosse. Je ne l'ai jamais vue prendre autant de plaisir à baiser une bite. Elle dit qu'elle a commencé à baiser son collègue pour rendre son patron jaloux afin qu'il veuille encore plus sa chatte. Récemment, elle a laissé son collègue emménager dans l'une de nos chambres d'amis et elle a dû avoir raison de rendre son patron jaloux, car son patron a passé tout le week-end chez nous la semaine dernière et il est venu tous les soirs cette semaine sauf un . Étonnamment, ma femme n'aime pas le goût du sperme, mais j'ai toujours aimé le goût. Donc, chaque fois qu'elle n'est pas d'humeur, je m'occupe de l'un ou des deux. Je n'aime pas vraiment la situation en live, mais je peux la regarder avec un autre homme plus que jamais, donc tant que je peux les sucer et nettoyer leurs creampies, je ne vais pas me plaindre.
Publié à l'origine il y a 107 mois. (permalien)
early cats a modifié ce sujet il y a 105 mois.

MBiCpl_NCSD dit:

Nous sommes dans le comté du Nord, à San Diego. La première fois que je suce une bite devant ma femme, c'était lors d'une soirée swing en couple.
Il y a 107 mois (permalien)

L'écriture effrayante [supprimée] dit:

Eh bien, ma première fois a été forcée, j'avais environ 4 ou 5 ans. Quand j'avais 8 ans, j'ai commencé à baiser une cousine et à sucer et caresser un cousin de mon âge. Je me suis fait prendre avec ma cousine par ma grand-mère. Ma prochaine chance, j'avais 21 ans dans un ABS. J'ai eu beaucoup de bites depuis. J'ai maintenant 50 ans. Je n'ai pas de chance très souvent, mais je l'aime toujours. J'ai commencé à m'habiller en drag à l'âge de 14 ans.
Il y a 107 mois (permalien)

Camions effrayés [supprimé] dit:

J'étais plus jeune, beaucoup plus jeune. Je ne peux pas en discuter ici. Si vous voulez discuter, faites-le moi savoir.
Il y a 107 mois (permalien)

Soleil feint [supprimé] dit:

Mon père me faisait pratiquer le sexe oral sur lui et ses amis plusieurs fois quand je grandissais.
Il y a 107 mois (permalien)

L3m0n35 dit:

Je n'ai même jamais pensé aux gars, mais je savais qu'un gay plus âgé était en moi. Je me suis saoulé un soir et il a commencé à jouer au foot avec moi en regardant un film avec ma femme. J'ai ri mais j'ai commencé à y penser. Je ne sais pas pourquoi mais après beaucoup trop de verres un soir, je suis devenu excité en pensant à faire de son fantasme une réalité - faire sucer le mec hétéro pour la première fois.

Nous étions assis sur le canapé ensemble à regarder des modèles de lingerie sur FTV - des coups de main ont commencé à errer sur ma cuisse et pour une raison quelconque, je l'ai laissé me sentir pendant que je montais sur les modèles. J'ai glissé ma main en arrière et c'était tout. Nous avons attendu que tout le monde parte et avec toute la boisson nous avons réussi à lui demander sur quoi il fantasmait.

Tout ce que je peux dire, c'est que je l'ai assis sur le canapé et que je me suis mis à genoux devant lui. Je suis devenue tellement excitée à l'idée d'être une salope pour lui et j'ai glissé mes mains sur son jean et j'ai senti la bite d'un autre homme pour la première fois. Je l'ai décompressé et l'ai pris dans ma main. J'ai amené mes lèvres pour le toucher et j'ai levé les yeux et avant que je puisse reculer, il a attrapé l'arrière de ma tête et l'a lentement forcée à entrer. Je me sentais comme une putain - et j'ai adoré.
Il y a 106 mois (permalien)

Sissy_tiffany_oh dit:

J'étais un étudiant de première année à l'université. À environ 4 ou 5 pâtés de maisons de mon dortoir se trouvait un groupe de bars gays. Après avoir été à l'école environ 2 mois, ma petite amie de longue date du lycée a rompu avec moi. Étant une sorte de gars curieux, j'ai décidé de vérifier ce qui se passait. J'ai été surpris au début, mais il y avait quelques personnes que je connaissais de l'école, dont quelques-unes de mon propre dortoir. Après quelques visites, j'ai commencé à être de plus en plus à l'aise et de plus en plus «moi-même». Il y avait un gars qui vivait aussi dans mon dortoir qui est devenu un véritable ami proche, et éventuellement un copain de j / o. Nous n’avons pas défini de «rôles», mais il a gravi les échelons vers le haut et moi vers le bas. Un après-midi, nous étions juste j / o sur le canapé dans sa chambre quand il a poussé ma tête vers le bas et m'a nourri sa bite. J'ai su après ça que j'étais accro - et que je serais toujours un putain de cul. J'ai rencontré ma femme un an plus tard, et j'ai abandonné longtemps le plaisir bi - mais c'est une autre histoire,)
Il y a 106 mois (permalien)

Bigguybubba1 dit:

Ma première expérience était avec un couple que j'avais rencontré. La femme et moi nous étions trompés plusieurs fois et juste après le sexe de la nuit, elle a dit qu'elle voulait me dominer et jouer avec son mari aussi. Je jouis presque sur moi-même!
Alors le prochain voyage, nous nous sommes tous rencontrés chez eux et avons pris un verre ou deux et avons fumé de l'herbe. Elle s'est excusée et a dit à son mari de se préparer. Je me suis donc assise seule dans le salon ne sachant pas trop à quoi m'attendre et elle est revenue habillée d'un Teddy noir sexy et tenant une pagaie.
Le mari suivant est venu d'une autre pièce vêtu de jarretières et de bas et d'une très belle bite de 9 pouces suspendue.
Elle m'a dit de laisser mon mari enlever mes vêtements et me mettre plus à l'aise. Il m'a demandé de me lever et a enlevé mes vêtements et a plié chaque pièce. Puis il a frotté ma bite de 7 pouces qui était déjà dure et a commencé à me sucer pendant qu'elle regardait. Il a donné une belle tête !!
J'étais presque sur le point de souffler quand elle lui a donné une fessée le cul et a dit non!
Puis elle m'a demandé à quel point j'étais honnête d'être dominée par elle - j'ai dit Maîtresse comme vous voudriez que je le fasse.
Elle m'a alors demandé si j'avais déjà sucé une bite? J'ai dit non. Elle m'a dit que je devais sucer mon mari - et j'ai tendu la main et caressé cette grosse bite et j'ai commencé à la lécher et à la sucer. J'adorais ça! Elle m'a donné une fessée si fort et a dit -Je l'ai dit sucer cette grosse bite! Je suis entré dedans alors avec un cul piquant et une grosse bite dans mon visage.
J'ai essayé de tout prendre - j'ai bâillonné mais j'ai continué à essayer. J'ai frotté son cul et trouvé son trou du cul et inséré un doigt. Il a répondu en s'ouvrant davantage et je suis allé plus loin. J'avais un doigt au fond de son cul et il a chié sa charge !! Dieu c'était super!
Alors maintenant, je suis allongé ici avec du sperme dans ma barbe et dans ma gorge avec mon doigt toujours dans son cul et je la sens me frotter en me disant un excellent travail et je devrais être récompensé.
Alors elle me soulève et commence à me sucer - mais dit que si je jouis, je suis en difficulté! Alors je reste là dur comme il essaiera de ne pas jouir et mon mari se joint à moi. Elle lui dit qu'il doit me donner la même chose que je lui ai donné.
Alors il me couche en arrière et lève mes jambes en l'air et me lèche le trou du cul !! Dieu je jouis presque un seau plein.
Il me lèche le cul et me jette et suce mes noix puis ma bite.
Je n'en pouvais plus, j'ai jailli dans sa bouche et il a avalé chaque goutte.
Je pensais bien maintenant que je suis en difficulté et je me demandais ce qui allait suivre?
Et elle lui a donné une fessée si fort! Ça m'a fait mal de voir son cul prendre cette pagaie!
Elle lui a dit qu'il ne devait pas me faire jouir et le savait donc il allait être puni.
Elle l'a menotté à un poteau dans la pièce, puis s'est mise à me nourrir la chatte et m'a laissé la toucher et l'utiliser pour mon plaisir. Je l'embrassais et aimais la manger pendant qu'il la regardait et était menotté.
Elle a adoré et est descendue plusieurs fois puis m'a dit que je ferais mieux d'être dur de la baiser. Et j'étais ! J'étais tellement excitée que je ne pense pas que ma bite soit devenue molle du tout.
Nous avons donc commencé à baiser et avons été placés sur le sol, donc je regardais mon mari tout le temps. Il était excité et sa grosse bite dure et toujours menottée.
J'étais tellement excité de prendre sa chatte et lui ligoté! Nous nous sommes retournés et avons fait un chien et nous le regardions tous les deux et elle lui disait à quel point il était une mauvaise salope et à quel point c'était génial d'être baisé par un vrai homme
Et oui, elle était dans ça et elle descendait et j'étais sur le point de jouir à nouveau - c'était si chaud!
Je pouvais me retenir, je laissais ma charge pénétrer profondément en elle et la sentais pousser vers moi et lâcher prise.
Nous sommes donc ici en levrette sur le sol en train de regarder mon mari mouillé tous les deux de sperme et elle lui dit que c'est sa faute et qu'il va nous nettoyer.
Elle m'a dit de baiser son visage. Il est toujours menotté et je marche sur une bite douce et frotte du sperme sur son visage. Il répond en me léchant et en suçant ma bite douce. Je sens que ça commence à devenir difficile et pour être honnête, je ne pense pas, mais je devenais à nouveau difficile! Il léchait et suçait et elle lui disait quelle putain de salope il était de laisser un autre homme jouir dans sa chatte.
Elle a alors dit d'arrêter et de lubrifier son cul - je l'ai fait
Elle lui a ensuite nourri la chatte couverte de notre foutre et a écarté ses cuisses pour son accès.
Elle m'a alors dit de le baiser!
Je n'avais jamais baisé un mec avant de ma vie mais c'était excitant et il suçait si bien la bite!
Alors j'ai attrapé plus de lubrifiant et j'ai marché derrière lui et j'ai poussé ma bite dans son cul. J'ai essayé mais j'étais épuisé et déçu et un peu embarrassé. Mais je voulais tellement le baiser! Je ne pouvais tout simplement pas!
Elle m'a appelé un coup de tête et m'a dit de le lever et de le défaire. Elle nous a conduits à un lit et m'a dit de le sucer à nouveau et je l'ai fait! J'aimais cette grosse bite et toutes les nouvelles choses.
Elle m'a dit de m'allonger et de lui baiser le visage. Je me suis contenté de m'allonger sur le dos et de le prendre - tout ce que j'ai pu au moins!
Puis je l'ai vue sortir un strapon et l'enfiler. Elle m'a dit que si j'arrêtais de sucer la bite, ça me passait ensuite! Avec nous les gars dans un 69, elle s'est mise derrière lui et l'a appelé des noms et a inséré ce gros strapon juste dans mon visage!
J'étais tellement excité et d'avoir cette vue et une grosse bite dans mes sorties était si chaud. Sentir ses noix me gifler le visage et sentir le sperme et le goûter!
Je pourrais m'aider sauf à jouir à nouveau! Et il a soufflé à nouveau aussi.
Elle gémit et je vis le sperme suinter de sa chatte que j'avais trouvé un moyen de lécher.
C'était une super soirée !!
Nous jouons toujours autant que possible.
Il y a 106 mois (permalien)

Girafe juste [supprimé] dit:

J'identifiais avec sissy cindy, j'étais aussi très jeune, un ami est venu pendant que j'essayais des vêtements de maman, nous avons tous les deux commencé à jouer, pourquoi? Je ne suis pas sûr. Mais nous avons joué pendant quelques années. Puis plus tard, c'était un homme gay plus âgé dans mon adolescence. L'un est devenu mon stable quand je voulais la tête de lui.Ensuite, marié, etc., j'ai arrêté de sucer, mais je suis toujours allé voir cela maintenant plus âgé et moi jeune adulte, continuer à vivre à long terme. Il n'aimait pas le cd, était juste gay. Un jour, j'ai pris son énorme bite dans ma main, la mienne a grandi, elle était à nouveau neuve, j'ai adoré. sucé à la fin. Il est venu dans ma bouche. Je l'ai baisé après. Il avait une bonne mémoire, maintenant je suis de retour habillé quelques fois, mais je trouve toujours un gars avec qui jouer .. Pas grand-chose plus. Mais les désirs sont forts.
Il y a 105 mois (permalien)

Josephbriggs17 dit:

Hey yurslave2own2011 si vous n'avez pas passé 23 ans, appelez les flics parce que vous avez été violée et que vous faites du chantage, je pense que c'est la chose la plus foutue qui soit est mal qui vous est arrivé.
Il y a 105 mois (permalien)

Le spectacle rhétorique [supprimé] dit:

C'est drôle, la première fois n'était pas vraiment la première fois. J'habitais dans une cabane au bord d'une rivière, à quelques portes d'un enseignant divorcé. Elle me faisait ramasser des branches dans sa cour après une tempête et en échange, me cuisinerait un bon repas.
Après, nous aurions des margaritas et je jouais de sa vieille guitare et je chantais. Peu à peu - parce que je suis timide et que j'étais plus jeune que sa fille - les choses sont devenues sexuelles. Pas fantastique mais j'étais reconnaissant pour toute action que j'ai eue à l'époque.
Un après-midi, j'ai fait des courses pour elle mais elle n'est pas rentrée à l'heure habituelle. Je savais où se trouvait la clé de rechange et je me suis laissé attendre. Une heure plus tard, j'étais dans sa chambre. Dans sa table de chevet, il y avait des boules de Ben Wa (- en font-elles même plus?) Et un gode à piles. Il avait une sensation caoutchouteuse qui ne peut pas approcher les modèles contemporains, mais c'était impressionnant pour l'époque. Je l'ai allumé et je l'ai senti bourdonner et palpiter dans ma main.
C'était si intense, effrayant et méchant. Que dirait ma pauvre mère baptiste?
Eh bien, la prochaine chose que je savais, j'étais allongé sur le lit, caressant ma bite tout en tenant ce gode bourdonnant dans ma bouche.
Je n'avais aucune idée de ce que ressentait une vraie bite. Je n'avais jamais pensé à en sucer un. Je n'étais pas sûr d'y penser à ce moment-là. Je ne pensais pas vraiment, tu sais?
Je ne l'ai pas entendue entrer.
«Eh bien,» dit-elle. "Pas étonnant que ça te prenne si longtemps pour jouir avec moi."
"Quoi?" J'ai craché le gode et j'ai sauté du lit, essayant de remonter mon pantalon.
Elle a ri. "C'est bon. En fait, je me sens mieux en sachant que tu es ainsi."
"De quelle manière? Je ne suis pas un moyen. Je suis un gars ordinaire. "
«Si vous êtes un gars ordinaire», dit-elle en jetant son sac sur le lit. «Tu vas tomber sur moi.
Elle roula sur le lit et remonta sa jupe.
"Je peux faire ça, pas de problème."
Je l'ai fait, même si je ne peux pas dire que j'étais vraiment enthousiaste à ce sujet.
Elle passa ses doigts dans mes cheveux et dit: "Si tu remets le gode dans ta bouche et que tu te branles devant moi, je ne vais pas glisser et dire à tout le monde à l'école que tu es une enculée."
Il y a 105 mois (permalien)

50sfun2011 dit:

Quand j'avais 19 ans, j'ai visité un hôtel / bar local avec un ami pour prendre un verre - nous avons discuté avec des gars plus âgés (40 ans) séjournant à l'hôtel et ils nous ont acheté des boissons. Quand mon ami est parti, je suis resté pour un dernier verre qui s'est transformé en 3 ou 4. Ils ont dit qu'ils avaient un massage et si j'en avais déjà eu un - j'ai dit non et ils ont dit de monter dans la chambre et de l'essayer. Je n'y ai jamais vraiment réfléchi et j'ai vite été dépouillé de mes sous-vêtements, appréciant d'être massé par l'un puis par les deux.
Lentement, ils ont enlevé leurs vêtements et nous étions tous en sous-vêtements avec eux me frottant un bout de moi -Je pouvais sentir la bite dure me pousser par derrière alors que l'autre gars qui était à mon visage frottant mon dos a juste descendu son pantalon et poussé sa bite dure dans ma bouche -je ne savais pas quoi faire mais cela faisait peu de différence alors qu'il branlait sa bite dans ma bouche alors que son ami maintenait ma tête immobile pour qu'il jouisse. J'ai fini par avaler beaucoup de sperme et même si je pensais que j'allais aussi me faire baiser, ils se sont contentés de frotter ma fissure et de jouir sur mon dos aussi. Pour tout le sexe qu'ils ont eu, j'ai trouvé mes excuses et j'ai couru avec une bite dure - ne jouissant que quand je suis rentré à la maison et je me suis branlé de ce qui s'était passé - même si j'avais honte, j'étais aussi très dur à ce qu'ils m'avaient fait
Publié à l'origine il y a 104 mois. (permalien)
50sfun2011 a modifié ce sujet il y a 104 mois.

Rene animé dit:

J'avais la trentaine et je suis allé au magasin pour adultes local dans l'espoir d'un BJ à travers le trou de gloire, ou même dans le même stand.
Effectivement, un gars est entré, s'est regardé, chacun pensant que l'autre était en train de s'effondrer. Finalement, il posa ses mains sur mes épaules et doucement mais sans bêtises me poussa à genoux.
J'avais plus peur d'attirer l'attention sur moi en me disputant ou en essayant de partir. Il l'avait déjà sorti, alors quand il a pris ma tête et l'a ramenée, ma bouche s'est ouverte.
Cela a duré 3 à 5 minutes, quand je pouvais le sentir se préparer, j'ai commencé à reculer mais ses mains se sont resserrées sur ma tête et je ne pouvais littéralement pas bouger.
Bien sûr, il ne resta plus que quelques secondes à tenir car il était déjà à mi-chemin.
Il ne m'a pas laissé partir jusqu'à ce qu'il ait totalement fini.
Je me suis levé et j'ai quitté le stand et le magasin aussi vite que possible.
MAIS je ne pouvais pas l'oublier. Cela a pris environ 3 semaines, mais je suis retourné le même jour et à l'heure au moins 5 fois à sa recherche au cours des prochains mois, mais je ne l'ai jamais revu.
C'était forcé, même si quelque chose en moi l'a accepté. Je ne sais toujours pas si c'était sa bite, ou plus probablement la manière affirmée et confiante dont il m'avait forcé à le faire.
C'était des années avant de recommencer. Ce n'est que lorsque j'ai commencé la transition vers ronni que j'ai découvert que cela pouvait être agréable. MAIS encore besoin de ce contrôle masculin affirmé.
Il y a 104 mois (permalien)

Unkle Scar dit:

J'avais encore 17 ans, juste en formation de base dans le New Jersey.
Il y avait un bar non loin de là avec de la musique live et un bon barbecue et j'y suis allé pour la journée.
Le propriétaire était un vieil homme, un vrai ours d'environ 300 livres mais beau. Il m'a bavardé après avoir bu quelques bières que je vois comment il a permis même si j'étais mineure.
Je n'étais vraiment pas en forme pour retourner à la caserne alors il a dit que je pouvais rester la nuit mais seulement dans son lit.
Sur le moment cela semblait être une bonne idée. J'étais un jeune enfant maigre et c'est ce qu'il aimait.

Il a commencé à me frotter le dos et les épaules, puis m'a retourné sur le dos et avalé par la bite jusqu'à la base. C'était comme le paradis. Ma copine en HS me léchait parfois mais ne me faisait jamais vraiment souffler.

J'ai tiré une énorme charge dans sa bouche et il l'a gardée et a glissé vers le haut, m'a embrassé et me l'a rendue. Je n'avais jamais goûté mon propre sperme auparavant mais j'adorais ça. Son visage était rugueux et chauve et il m'a embrassé profondément et très fort.
Puis il a dit, mon tour garçon et moi étions accro.

Son disque mesurait environ 7 "et était très épais et j'avais du mal à faire passer ma bouche autour, mais cela ne l'a pas arrêté. Il était très fort et il a juste continué lentement, forçant plus de cette bite dans ma bouche et disant, ouais , mec, prends cette bite, enfin j'ai tout compris et il a pris ma tête et a juste commencé à me baiser la bouche.

J'ai beaucoup bâillonné mais il a dit de le prendre comme un garçon parce qu'il pouvait dire que j'aimais entretenir les bites.
après ce qui semblait être une éternité, il l'a coincé aussi profondément que possible et a jailli dans ma gorge. semblait être un gallon et j'ai du mal à respirer. quand il est sorti, un tas était encore dans ma bouche et il m'a fait avaler tout cela puis nettoyer sa bite.

J'y suis retourné chaque week-end !! , -)

Invention harmonieuse [supprimé] dit:

Cela a commencé lorsque ma première femme me parlait sale pendant les rapports sexuels ou en se regardant se masturber. Elle me doigterait le cul et me disait que c'était ce que ma bite ressentait en elle et qu'elle voulait coucher avec un vrai homme. Cela m'a toujours tellement excitée que je ne pouvais pas y croire!

Finalement, elle m'a dit au milieu d'un rapport sexuel que celui qui jouit le premier doit finir l'autre oralement. J'ai accepté mais j'étais tellement excité à l'idée de me faire une pipe que j'ai tiré ma charge en elle. Elle était au top et dès que j'ai fini de jouir, elle a surpris mon visage et m'a fait lécher son propre et jusqu'à l'orgasme. Après cette nuit, elle jouait avec moi pour me faire bander et me faire accepter la même mise en accusation avant de coucher avec moi.

J'ai finalement commencé à la manger avant et après le rapport sexuel sans qu'elle me le demande. Un soir, elle est rentrée un peu tard du travail et m'a dit qu'elle avait eu une journée difficile et qu'elle avait besoin de jouir. En léchant sa chatte, j'ai remarqué qu'elle était déjà remplie de sperme. J'ai essayé d'éloigner ma tête de sa fente dégoulinante mais elle a attrapé ma tête et l'a forcée contre elle. Elle m'a raconté comment elle venait de se faire baiser dans l'allée par son nouvel amant et qu'elle aimait savoir que je léchais son sperme frais.Je n'ai pas remarqué qu'elle avait laissé la porte d'entrée un peu ouverte et qu'il se tenait derrière moi. Alors que je finissais de lui lécher la chatte, il s'assit sur le canapé à côté d'elle nue et attira ma tête vers sa bite. Elle m'a ordonné de le sucer si je voulais coucher avec elle. Je l'ai pris dans ma bouche et l'ai rendu dur. Ils ont baisé par terre devant moi, quand il est venu, j'ai dû les nettoyer tous les deux.

Je pensais que c'était juste une nuit sauvage dans un trio et une chose unique. J'avais tellement tort.
Il y a 104 mois (permalien)

Cindy Panties dit:

J'avais 16 ans et je suis allé dans un ABS portant des culottes et des bas de maman. J'adorais aller jeter un coup d'œil à travers les trous et regarder les hommes caresser leurs bites. Eh bien, cet homme noir entre et regarde et il ouvre son pantalon. Je peux distinguer ses sous-vêtements bombés et il sort sa bite et commence à caresser. Je suis étonné de regarder les yeux écarquillés et il enfonce soudain sa bite à travers le trou. J'ai peur que mon cœur bat la chamade, je m'assois sur le banc en regardant sa bite qui bouge. Je tends la main avec ma main tremblante et le serre doucement en le caressant. À ce jour, je me souviens de la virilité musquée douce et soyeuse pendant que je caressais. Soudain, il recule et ferme son pantalon. Puis j'entends une lumière taper sur ma porte. Laisse-moi s'il murmure et je ne peux pas, j'ai tellement peur. hee tape plus fort et dit plus fort laissez-moi entrer et je déverrouille la porte pour qu'il ne soit pas tout fort. Il intervient en souriant alors que je m'assois en tremblant. Lâche ton pantalon bébé dit-il et j'ai soudain réalisé que je ne peux pas lui laisser voir ce que je porte. je chuchote non je ne peux pas et il dit le faire et soudainement je le suis. Quand il voit ma culotte et mes bas, il sourit et me fait m'asseoir. Debout devant moi, il me dit d'ouvrir son pantalon et après que je le fasse, je regarde à nouveau son renflement de plus près. Il prend ma tête et me dit d'embrasser ses sous-vêtements. Comme je le sens, je le sens gonfler et grandir. Puis il me dit de baisser ses sous-vêtements. Quand je fais sa bite est bobbong dans mon visage et il dit embrasse-le bébé. Je secoue la tête pendant que j'embrasse le bout. Il est mouillé et je recule stupéfait en le regardant. il frotte sa bite sur mes lèvres puis dit grand ouvert et je fais ce qu'il dit. Soudain, je comprends que je suis assis dans la culotte et les bas de ma maman en train de sucer la bite d'un homme. il a commencé à entrer et à sortir en me disant à quel point je faisais ce que j'étais un pédé comment j'étais un grand enculé. J'étouffais et bâillonnais mes yeux larmoyants mais il semblait aimer ça. Soudainement, il a attrapé ma tête et a gémi en disant: ici, tu jouis ta gâterie. Il a commencé à jouir et à grogner et à me gémir d'avaler mon prix. Quand il a fini, j'ai sucé doucement jusqu'à ce qu'il se retire. Il m'a dit de remonter ses sous-vêtements et son pantalon et quand j'ai fini, il m'a tapoté la tête, a souri et est parti. Après son départ, j'ai réalisé que j'avais du sperme dans ma culotte sans même me toucher. Honteux, j'ai remonté mon pantalon et je suis rentré à la maison pour nettoyer la culotte de maman. Tout le reste de la journée, je me suis souvenu de lui alors que je tatais sa semence. J'espère que ce ne fut pas trop long.
Il y a 103 mois (permalien)

Pouce tacite [supprimé] dit:

Ma première était dans une librairie pour adultes à Chicago quand j'avais 18 ans, un homme noir m'a remarqué en train de le regarder se branler à travers un gloryhole dans une cabine vidéo.Il a dit de venir sucer sa bite au lieu de simplement regarder je suis allé à son stand et j'ai ouvert la porte et je suis entré j'ai fermé la porte et je me suis mis à genoux entre ses jambes.J'ai saisi sa bite et j'ai ouvert la bouche et je l'ai pris.C'était génial de sentir ce gros poteau noir devenir de plus en plus dur dans ma bouche.Il a saisi ma tête et l'a abaissé plus fort sur sa bite. Cela m'a jaugé pendant une minute mais je me suis rapidement remis et j'ai continué à descendre sur sa bite. il a dit de cracher dessus alors je l'ai fait. Il a ensuite mis plus d'argent dans la fente pour regarder plus du film mais je n'ai pas perdu un coup de langue. J'ai mordu doucement et il a adoré alors je l'ai gardé et puis j'ai senti sa bite commencer à palpiter et il a dit qu'il allait écraser alors j'ai serré ma bouche autour de sa bite et j'ai attendu sa charge dans une seconde il tirait sur la sienne un bel or noir dans ma gorge et j'ai avalé chaque goutte et j'ai adoré ça alors qu'il finissait de jouir, il s'est éloigné zippé, s'est levé et est parti. Depuis ce temps, j'adore sucer des bites noires.
Il y a 102 mois (permalien)

Looking012012 dit:

J'avais 15 ans et j'avais trouvé un maillot de sport une pièce pour filles à l'école. Je suis allé dans la forêt derrière ma maison où je l'ai senti léché la partie de la culotte et l'ai mis. Mon copain est entré dans l'ouverture et il m'a vu porter et a dit qu'il dirait à ma mère si je ne faisais pas ce qu'il disait. Alors que je suçais sa bite, j'adorais ça, j'adorais le goût de son sperme, alors qu'il jouissait, notre autre copain est entré et a dit ce qui se passait. Quand il a vu la bite de Pete dans ma bouche, il s'est levé et m'a fait le faire. J'ai apprécié cela aussi. Pendant les années suivantes, ils ont volé des vêtements de filles aux sœurs de la mère, aux voisins, me disaient de les porter et ensuite je les sucerais ou me ferais baiser. C'étaient les meilleurs jours de ma vie.
Il y a 102 mois (permalien)

Masque complexe [supprimé] dit:

En regardant, c'est une belle histoire! J'aime vraiment ça.
Il y a 102 mois (permalien)

Courtepointe fréquente [supprimée] dit:

il y a 5 ans. J'avais 45 ans, je suis mariée et je me dirige vers ma voiture dans le parking Montclair Plaza après une nuit de magasinage de Noël. Longue histoire courte,
un homme se tenait près de ma voiture et a décidé qu'il voulait sucer sa bite et que "je" le faisais! C'était un homme plus grand et m'a pris totalement par surprise quand j'ai mis mon paquet dans ma malle et que je me suis retourné, il était juste là avec sa bite sortant de son pantalon et dure comme une pierre! J'ai dit quelque chose comme. "c'est quoi ce bordel" et il n'est pas allé plus loin parce qu'il a juste attrapé une poignée de ma chemise d'une main et m'a giflé comme une fille de l'autre et a collé son visage contre mon visage et a dit "tu peux te battre et mourir comme un mec ou s'agenouiller et sucer ma bite comme une chienne "! Je suis gêné de l'admettre, mais je suis toujours en vie.
Il y a 99 mois (permalien)

R et J 2005 dit:

J'avais 29 ans. J'avais dit à ma femme que j'aimais m'habiller comme une fille lors de notre deuxième rendez-vous et au fil du temps, cela nous a aidés à avoir toujours un dialogue ouvert. Après quelques mois de rencontres et de discussions, elle savait que j'avais toujours le désir d'essayer de sucer une bite, mais je n'en avais jamais eu le courage. Nous parlions de plus en plus et à l'époque, Yahoo avait une super section non payante pour la section personnelle. Nous avons parlé à un gars de là-bas et elle a organisé la réunion et j'ai pu m'habiller et le sucer. Nous l'avions fait plusieurs fois au fil des ans depuis, mais pas depuis un certain temps maintenant. Ça me manque sûrement et j'espère qu'elle recommencera à jouer.
Il y a 99 mois (permalien)

Invention éveillée [supprimée] dit:

Quand j'ai réalisé que ma femme ne plaisantait pas. Elle m'a dit qu'elle baisait un gars du travail. Et qu'il emménagerait. Il la baise chaque nuit dans mon vieux lit. Je dors par terre dans notre chambre et je vois et j'entends tout. La première fois qu'elle s'est fait baiser, elle a dit de venir ici et de nous nettoyer. J'ai hésité et ils m'ont menacé. Il fallait donc le lécher et le sucer. Il était alors gentil et a dit que j'avais bien fait et que ça irait mieux.
Il y a 99 mois (permalien)

Tasse en bois [supprimé] dit:

Dîner plausible [supprimé] dit:

J'avais environ 14 ans. Ma copine se moquait toujours de moi à propos de mon petit pénis et un soir, elle m'a forcé à sucer son gros outil Brothers. Il avait 18 ans et sa bite était énorme! J'ai dû le sucer et avaler une grosse charge. À ce moment-là, je détestais ça, mais en attendant je l'aime tout simplement!
Il y a 97 mois (permalien)

Anticodildo dit:

dans une voiture avec un trans. fantastique
Il y a 97 mois (permalien)

Activité organique [supprimée]:

ma première fois était il y a une semaine - dans une chambre de motel à Washington St - avec une culotte portant bi - C'ÉTAIT MERVEILLEUX. C'était plus que ce que j'imaginais! Pauvre gars, je sais qu'il avait mal quand il est parti - mais je ne pouvais pas m'arrêter !! Une salope suceuse de cocker est née.
Il y a 97 mois (permalien)

Paula1963cd dit:

Avoir la main d'un homme à l'arrière de ma tête pour que je ne puisse pas m'éloigner me ramène toujours à cette première fois. Ce petit peu de force, même si je suis maintenant très, très disposé, le rend encore plus excitant. X
Il y a 97 mois (permalien)

Bareme46151 dit:

Je n'avais pas de sœurs et ma mère était une grande dame. Mon oncle m'a donné ma première paire! J'avais 9 ans, il avait 17 ans Je ne sais pas d'où ils venaient mais ils portaient du coton blanc comme les petites filles. il me les montra pendant que nous étions dans la grange. Demandez-moi si je voudrais les essayer, je n'avais aucune raison de ne pas le faire, alors quand j'ai baissé mon short, il a sorti sa bite de son pantalon. J'ai mis la culotte et j'ai trouvé ma petite bite se durcir. la taille de sa bite semble si grande que je devais la toucher, elle est devenue très dure.il a poussé ma tête vers le bas et a dit sucer dessus ce que j'ai fait, elle a frappé dans ma bouche, il m'a tiré sur mes pieds et m'a poussé à un balle de foin, retourne-moi et abaisse un peu la culotte. Il a poussé la tête sur sa bite à mon trou du cul il y avait un peu de douleur mais il a craché sur sa bite et a essayé de nouveau cette fois sa tête a glissé il est venu très vite la sensation de chaleur de son sperme faisait jouir aussi, je me suis presque évanoui et je maintenant porter des culottes quand je peux.
Il y a 97 mois (permalien)

Grenouilles fanées [supprimées] dit:

Non, pas forcé du tout! C'était une pure curiosité juvénile.

À l'âge d'environ 13 ans, s'amuser avec deux ou trois autres camarades de classe dans la chambre de l'un d'eux à la maison, écoutez la musique des années 80 en pensant à la nouvelle venue plutôt cool de Madonna.

Quoi qu'il en soit, c'était à cet âge que nous avons commencé à nous masturber comme une sorte de défi ou de jeu qui serait le plus rapide et tout ce genre de choses. Eh bien, quelque part dans cette humeur, la question est apparue "Qui ose le prendre dans votre bouche?"

Non, je n'ai pas été le premier à crier "Moi!" J'étais plus ou moins deuxième ou troisième. Je me souviens même s'être branlé dans la bouche d'Alexandre le rendant tout bouleversé et me criant dessus et dégoûté de cracher mon sperme.

Mais ensuite, c'était à mon tour de sucer la bite de Patrick et je me souviens qu'il était une vraie mignonne et que je l'adorais d'une manière timide et secrète. Le goût était étrange, mais depuis en quelque sorte interdit et nouveau enregistré comme intéressant et genre incontournable.

Nous étions tous en train de rire et de rigoler à l'époque, sans nous prendre et tout ce que nous faisions était trop sérieux. . . des moments dont je me souviens d'une manière romantique et mélancolique. . . eh bien, les années 80

Skate décisif [supprimé] dit:

J'avais 13 ans ... Un père d'amis m'a surpris en train de mettre la culotte de sa femme dans le panier à linge de la salle de bain. La prochaine fois que je suis venu chercher mon ami "Steve", son père m'a dit d'entrer .. Il a dit qu'il serait juste ici .. Alors que j'étais assis dans la cuisine, il s'est tenu contre le comptoir et a dit "Je t'ai vu dans mon wifes culotte vous savez "Je ne savais pas quoi dire, j'étais tellement gêné. Il a dit que ça allait et m'a demandé si j'aimais les hommes ... Je lui ai dit que je n'ai jamais été avec un gars mais que j'y pense tout le temps. Il m'a demandé si je voulais apprendre à faire des pipes. J'ai réfléchi une seconde et dans mon esprit, je savais que je le voulais et j'étais tellement excité d'y penser et j'ai dit oui ... Il a dit qu'il y avait une tenue pour vous sur le lit, mettez tout et laissez-moi savoir quand vous êtes habillé ..J'ai demandé où se trouvaient sa femme et mon ami, a-t-il dit en dehors de la ville..Je me suis dirigé vers la chambre et j'ai enlevé mes vêtements..J'ai attrapé un bustier rose qu'il avait étendu là et je me suis glissé dedans..Je me regarde dans le miroir ..Ensuite, j'ai glissé sur des hauts et des culottes rose pâle..Il avait une perruque là pour moi et je l'ai enfilée avec plaisir..Enfin, je me suis glissé dans une paire de sandales à bride à la cheville de 5 pouces..Je me suis lorgné dans le miroir en pensant bien vous jeune fille, tu vas apprendre à sucer des bites. Ma bite d'adolescent suintait de précum. "John" a frappé à la porte de la chambre et m'a demandé si j'étais prêt.J'ai dit oui avec empressement..Je me suis levé en posant au pied du lit pendant qu'il ouvrait la porte..WOW tu as fière allure il a dit . Vraiment, j'ai répondu alors qu'il marchait vers moi. Il m'a demandé si je voulais vraiment faire ça et j'ai dit oui avec empressement.Il a pris ma main et m'a tiré vers lui, passant ses mains sur mes côtés pendant qu'il embrassait mes lèvres ... Je vais vous apprendre à être un bon petit enculé dit-il .. Apprenez-moi papa répondis-je. Il passa ses mains sur mon petit cul serré.
Il y a 96 mois (permalien)

[email protected] dit:

Ma première bite, je marchais dans la ville sur la rue principale pendant quelques heures et juste de l'autre côté de la rue, il y avait un bar, et vers 2 h 15, un homme est sorti et sa voiture faisait partie du côté où je marchais et quand je est passé il m'a appelé, il m'a dit d'entrer, je ne l'ai pas fait au début mais il m'a rappelé et m'a dit allez, alors je l'ai fait, il a conduit à un parking en bas de la rue et j'ai pris sa ceinture lâche et tiré sa fermeture éclair vers le bas et a sorti sa bite et a commencé à sucer dessus, je pouvais le sentir devenir plus dur alors que je continuais à le sucer, et cela m'excitait vraiment, il est venu dans ma bouche et j'avale tout le sperme, et à partir de ce moment j'étais accro et je voulais plus alors je continue à sortir, je ne reçois pas beaucoup de bite mais j'aime les gens me voir habillé comme une pute et bipent des cornes contre moi
Publié à l'origine il y a 88 mois. (permalien)
[email protected] a modifié ce sujet il y a 88 mois.

Lirose42 dit:

Grande histoire Bethhotcd1
Il y a 88 mois (permalien)

Maymissie251 dit:

Le mien était avec un vieux camarade d'université, il m'a attrapé portant mes vêtements de placard girly et a jeté un regard vif sur ma bite dure dans ma culotte en satin, j'ai été choqué mais il est entré dans ma chambre et a dit que tu avais l'air sympa, nous nous sommes détendus sur mon lit et il passa sa main sur mon outil envahi. C'était une sensation formidable et il a pris ma bite dans sa main et l'a pompée, les choses nous ont amenés à nous sucer à tour de rôle et il est venu sur mon visage et mon chemisier en satin ». C'est à ce moment-là que je suis devenu encore plus curieux
Il y a 87 mois (permalien)

Jimdiana98 dit:

j'avais 11 ans j'ai passé le week-end chez mes frères amis chez moi et mon frère a dû shair un lit avec son ami je me suis allongé dans le lit pendant longtemps mon frère a dû penser que j'étais un sommeil je l'ai regardé glisser dans le lit et prendre sa bite d'amis dans sa bouche il était à genoux avec son cul face à moi alors que je le regardais sucer j'ai commencé à jouer avec ses couilles il a dû penser que c'était son ami il a pris ma main et l'a mise sur sa bite je jouais avec la sienne coq n couilles puis j'ai entendu son ami dire qu'il allait tirer puis j'ai senti la bite de mon frère devenir dure dans ma main quand j'ai entendu son ami dire arrêter, il s'est retourné et a mis sa bite dans ma bouche, il m'a attrapé la tête et a pompé 6 ou 7 fois et j'ai rempli ma bouche de sperme, j'ai adoré le goût et la sensation de son sperme dans ma bouche, je les ai sucés tous les deux 3 fois de plus cette nuit-là et ils m'ont tous les deux sucé
Il y a 87 mois (permalien)

Davedtr1202 dit:

J'avais toujours voulu sucer des bites dès l'âge de 16 ans. Rencontré ce cpl 1 jour dont je me suis rendu compte qu'il était bi comme m'a dit la famille. J'ai fait semblant de le lui mettre quand elle était sortie une nuit et je lui ai demandé si c'était vrai, ce à quoi elle a répondu oui. Y, êtes-vous intéressé à sukin sa bite. J'ai dit oui. Elle s'est levée et est sortie. 10 minutes plus tard, elle est entrée et a dit prends ton manteau que tu as tiré. Tout de suite, j'ai eu un dur. Elle était magnifique. Belle figure de demi-caste. Je suis arrivée chez elle et elle m'a donné un petit baiser. M'a fait monter les escaliers jusqu'à la chambre. Entré et ses hubs étaient là avec sa bite dehors. Elle a murmuré dans mon oreille maintenant mets-toi à genoux et suk. J'ai fait ce qu'on m'a dit. Tous deux tiennent ma tête en le tirant vers l'avant. Il s'est assis au bout et je me suis agenouillé devant lui et ils se sont tous les deux embrassés. Elle a enlevé ses vêtements pour me montrer sa chatte et son cul aux seins sxi. Elle s'est assise sur sa bite et m'a fait la regarder entrer et sortir puis m'a laissé en sucer le jus. Puis ils y sont revenus jusqu'à ce que je le nettoie à nouveau. Il a dit qu'il allait jouir quand il l'a sorti et l'a poussé jusqu'au Bc de ma gorge. Il a tiré une bonne charge à Bc de ma gorge, je bâillonnais. Nous nous sommes tous habillés et je suis parti. Je suis retourné la semaine après où il m'a fuked devant elle. Ensuite, lui et moi avions l'habitude de nous rencontrer après le travail quand elle était absente juste pour que je puisse le sucer.
Il y a 87 mois (permalien)


Voir la vidéo: CE QUE JAURAI AIMÉ SAVOIR PLUS JEUNE. #LSDS. Dairing Tia


Article Précédent

Voyager face à la mort

Article Suivant

6 signes que vous avez été élevé par une mère malaisienne chinoise